• Accueil
  • /
  • Jouer
  • /
  • Critique – RPG Maker FES 3DS, des créations plutôt stylet !
RPG Maker FES 3DS Cover

Critique – RPG Maker FES 3DS, des créations plutôt stylet !

Dans les « petites choses » qui ont fait l’adolescence de beaucoup de gens comme moi, RPG Maker avait une place importante. Véritable porte d’entrée d’un domaine qui même de nos jours reste très fermé. Bref, on a tous fait des promesses à ce petit logiciel, la meilleure idée du monde restée indéfiniment au stade de prototype… Tout ça pour dire que depuis sa première itération en 1997, le software de création bouge encore ! Mieux : il est porté sur 3DS sous le doux nom de RPG Maker FES. Bonne idée ou gros calvaire de création ? Je suis là pour y répondre !

Tu critiques mais tu Mimic

Dès le lancement RPG Maker FES part du constat que vous connaissez déjà le logiciel ou que vous avez une connexion Internet. Cette absence de tutoriel est vaguement compensée par une sauvegarde déjà entamée servant à lister vos possibilités de game designer en herbe. Une fois ce monde d’introduction fouillé, on a qu’une envie : attaquer son propre RPG ! On commence à dessiner sa première worldmap, on place sa première ville, on crée le bestiaire du jeu… Vraiment la partie « remplissage » de l’inventaire de votre monde est très chouette. Un peu longue compte tenu de l’absence de clavier/souris mais tout de même sympa.

Le premier point noir qui saute aux yeux c’est le contenu du jeu assez pauvre pour une cartouche 3DS. Certes de nombreux DLC (gratuits ou payants) sont disponibles mais auraient pu être intégrés d’office au jeu. Avec la version « vanilla » de RPG Maker FES vous aurez accès à tout le nécessaire pour créer une ambiance médiévale, et c’est tout ! Un autre regret de cette version tactile : aucun outil de dessin n’est présent pour pouvoir personnaliser ses créations.

RPG MAKER FES IN GAME

Le moteur de jeu In Game ne mise pas sur un visuel très prononcé. Ça reste classique et sobre.

Parlons dessin justement ! Sur chaque carte vous allez apposer dans un premier temps une couche dite « de terrain » avec des zones franchissables (herbe, sable, route pavée…) et des routes infranchissables (montagne, vide, eau…). Une fois cette première couche « peinte » vous passez à la seconde pour donner vie à votre monde. Maisons, échoppes, arbres, bouteilles, panneaux… Tout n’est pas présent mais cela suffit à créer un monde animé. Vient ensuite la couche des événements qui permets également d’ajouter des PNJ, mais on en parlera un peu plus tard !

Concernant la bagarre, un seul mode de combat est installé. RPG Maker FES vous impose donc des combats « à la Dragon Quest », et ce n’est pas modifiable. Il n’est d’ailleurs pas possible de rentrer trop dans le cœur du jeu et de gérer très précisément des éléments de game design comme la courbe d’expérience. Assez frustrant quand on a goûté à la déclinaison PC.

On en rajoute une couche !

La puissance de RPG Maker FES se situe ailleurs que dans son contenu graphique et sonore. Tout comme sa version PC, la cartouche permets de « dessiner » ses événements de façon logique et compréhensible. Toutes les cinématiques à déclencher, les boutiques à gérer, les dialogues, les coffres… Tout se gère via une « couche » de création dédiée dont vous choisirez la méthode d’activation et la liste des modifications que cet événement engendre. A ce niveau, RPG Maker FES fait presque office de cahier de vacances pour quiconque voudrait s’initier à l’algorithmie ou au game design. En simplifiant visuellement les leviers déclencheurs on se retrouve avec un outil plaisant à prendre en main qui permet aux plus jeunes de se lancer dans l’aventure !

RPG MAKER FES TOOL

Les artworks sont assez classiques, mais tout de même réussis !

Enfin sachez qu’à tout moment de votre folie créative vous avez la possibilité de tester votre création. Alors tout n’est pas parfait dans ce mode test (pas de possibilité de se téléporter par exemple), mais ça fait le taff. Rassurez-vous donc vous n’êtes pas obligés de faire votre jeu en une traite ! Je vous conseille d’ailleurs régulièrement au début d’abuser de ce mode pour voir si vos actions se comportent comme désirées.

Mais que serait la saga RPG Maker sans la possibilité de partage ? A ce compte là, sa déclinaison 3DS n’est pas en reste et propose gratuitement de télécharger une application pour votre console. Le petit soft vous permets de parcourir l’ensemble des créations envoyées et d’y jouer. C’est très cool et ça ne nécessite absolument pas le jeu de base pour être jouable !

En résumé

RPG Maker était la référence sur PC, il l’est également sur 3DS. Ne nous leurrons pas, la concurrence dans ce domaine est inexistante et on est bien loin de la générosité d’un Mario Maker. Cependant cela reste un jeu solide, à recommander plutôt aux ados qui veulent se lancer dans le game design et commencer à voir l’envers du décor. Un titre atypique qui s’offre une déclinaison 3DS qui pourrait être plus perfectible mais qui présente son lot de bonnes idées !

Acheter RPG Maker

Un supplément avec ça ?

Laisser un commentaire