Critique – Lightning Returns Final Fantasy XIII

header test lightning returns final fantasy XIII

Lightning Returns est la conclusion de la saga Final Fantasy XIII s’inscrivant dans le récit Fabula Nova Crystallis. Vivement critiqué par les sites spécialisés et amplifié par la connerie des joueurs, le RPG de Square Enix a pourtant pas mal à offrir !

Au passage étant donné que la saga est une histoire constamment renouvelée, pouvez vous m’expliquer ce qu’est un « vrai » Final Fantasy ? C’est bien beau les discourt rétrogrades, encore faut il qu’ils soient logiques… Nous poursuivons donc les aventures de Lightning dans cet univers merveilleux maltraité par les divinités. Lightning Returns est l’occasion de savoir si la conclusion des aventures de l’héroïne.

lightning returns test final fantasy XIII
Les cinématiques sont TEEEEEEELEMENT belles ! <3

Divine comédie

Comme je le précisais dans mes premières impressions du jeu : Lightning Returns est un RPG assez nouveau. Mécaniques de combat justifiées par l’histoire, évolution du personnage indexé sur sa réussite des quêtes, difficulté globalement élevée, timer omniprésent sur la durée de l’aventure… Beaucoup de nouveautés sont là à titre quasi-expérimentales et donne un vent de fraîcheur au système de combat de Final Fantasy XIII et XIII-2. Un peu à la manière de Final Fantasy X-2, Lightning Returns compense son unique personnage jouable par une trousse a outils vaste, complexe et intuitive. Lightning dispose de 3 tenues composées d’un style, un bouclier et une arme. Chaque style se change d’une pression sur la gâchette et permets d’associer jusqu’à 4 attaques. Pour ma part j’ai par exemple opté pour un style spécialisé magie, un attaque et un plus défensif. Certains boss vous forceront bien entendu à revoir votre stratégie pour optimiser vos chances de victoire.

Le gros de Lightning Returns, et ce qui constitue pour moi son principal argument : c’est l’écriture de son background et son univers vraiment riche. Encore une fois le RPG de Square Enix prouve que la base mythologique crée pour cet univers est solide et intéressante. Alors que Final Fantasy XIII et XIII-2 s’intéressaient respectivement aux Dieux Pulse et Etro, Lightning Returns s’intéresse à l’entité suprême Bhunivelze. Le dieu de toutes choses envoie Lightning en tant que libératrice pour guider les derniers survivants de l’humanité devenus immortels depuis les événements de Final Fantasy XIII-2. Bien entendu pas de spoil chez moi ! Sachez tout de même que la fin du jeu justifie à elle seule les 40 heures passées sur ma partie.

Autre originalité de cet opus : les 13 jours avant la fin du monde. Bhunivelze confie à Lightning la tâche de libérer le plus d’âmes possible dans ce laps de temps. L’occasion d’un point de vue game design d’intégrer un timer à la manière de Majora’s Mask qui vous rappellera en continue le poids de votre mission.

lightning returns test final fantasy XIII COmbat
Les combats sont hyper technique.

Des hauts et des bas

Et vu que l’on parle de ce fameux chronomètre, sachez qu’il n’est pas réellement une limite pénalisante. 7 jours vous sont accordés au début pour terminer le jeu, et chacune de vos actions permettent d’accroître cette durée de vie à un maximum de 13 jours au total. Sans faire de New Game + je suis arrivé sur ma run à un total de 40 heures de jeu. Un score très honorable et même supérieur à ma run sur Final Fantasy XIII-2. Le New Game + vous permets de recommencer l’aventure en conservant les améliorations de l’héroïne aux cheveux rose, rendant la seconde chance plus simple. Sachez cependant que beaucoup d’autres tests sur le net précisent qu’il est quasi obligatoire de « perdre » le jeu une seconde fois pour avoir le fin mot de l’histoire : j’ai terminé le jeu en une seule fois en prenant mon temps et en savourant le jeu, en perdant même pas mal de combats au passage. Je ne me définit pas comme particulièrement doué, il n’empêche que l’aventure peut être finie en une seule fois si vous êtes un minimum dégourdi.

lightning returns test final fantasy XIII costumesLa bande son du jeu reprends l’ensemble des thèmes des deux jeu Final Fantasy XIII, souvent pour le meilleur (Blinded By Light, Miracles et compagnie…) mais aussi le pire (Crazy Chocobo de Final Fantasy XIII-2 notamment), le tout saupoudré de quelques thèmes exclusifs bienvenus. Globalement le voyage musical est agréable, il n’est d’ailleurs pas rare d’entendre des bardes reprendre des thèmes étrangers à l’univers Final Fantasy XIII (comme Clash On The Big Bridge de FFV).

Il ne faut pas se leurrer, Lightning Returns n’est pas parfait en tout point (et c’est bien dommage). Là ou le bas blesse c’est souvent au niveau de la technique : les 4 grandes zones du jeu (Terres sauvages, Luxerion, Les dunes de la mort et Yusnaan) sont belles mais vraiment inégales. Textures baveuses, modélisation inégales et personnages secondaires dignes d’un jeu PS2. Le modèle des personnages principaux est nickel, Lightning et compagnie sont plus beaux que jamais ça y’a pas de soucis. A coté de ça les personnages qui donnent les missions semblent avoir été faits avec le moteur de création de personnages de Morrowind, on a quelque fois l’impression d’assister à des conversations entre Lightning et des personnages de PS2 et ça fait un peu tache…

En conclusion

Pour moi Lightning Returns est une excellente surprise que je vous recommande vivement, j’ai attaqué le jeu en me demandant comment le scénario allait démêler le merdier temporel inauguré avec Final Fantasy XIII-2, autant dire que c’est une vraie réussite. Même si la réalisation reste inégale sur certains points l’expérience globale est vraiment plaisante, je pense même que la fin de Lightning Returns rentre facile dans mon top 5 des fins les plus incroyables que j’ai pu voir. Bien joué Square Enix !

oui allez svp

17 thoughts on “Critique – Lightning Returns Final Fantasy XIII

  1. De toute manière il suffit de faire Final Fantasy XIII pour nullement avoir envie de faire ses dérivés…

    Les Final Fantasy sur PS1 m’ont laissé des hypers bons souvenirs. J’ai encore terminé le 8 récemment, et franchement quel pied…. Aujourd’hui Final Fantasy, je le prend un peu pour un RPG de handicapés…(sans vouloir manquer de respect…).

    Dans le 13 on est tellement assisté de A à Z et c’est tellement d’une linéarité qu’il m’est impossible de prendre un quelconque plaisir. Et en effet, les héros, ça en devient de la caricature tellement qu’ils sont mauvais…. Mais bon je crois que c’est le jeux-vidéos qui devient comme ça… Les éditeurs veulent faire du tout public…

    Même dans la série des elders scrolls c’est flagrant. Attention je critique le sacré Skyrim, mais sacré dieu où est passée la difficulté ? et idem, plus la série « avance » et moins le joueur à de choses à gérer…

    1. Rolala mais TEEEELEMENT PAS ! (Bon ce que tu vas lire est mon avis, n’y vois pas d’attaque personnelle hein).
      Pour moi Final Fantasy XIII ça a été le parfait bouc émissaire des journalistes : On crache sur FF XIII sous prétexte de linéarité (et c’est vrai, son LD est très peu ouvert) mais on se pignole sur FFX alors que la conception du monde est identique. Pour moi y’a une hypocrisie quelque part. Que le jeu en devienne accessible, à la limite pourquoi pas, c’est pas un défaut en soi mais il fait bien comprendre que l’histoire de Final Fantasy XIII est unique et est à mon sens BEAUCOUP plus dense que la majorité des jeux que j’ai pu tester de chez Square Enix, je parle pas forcément d’informations délivrées durant l’aventure mais surtout du background mythologique, politique etc où prends place l’aventure de Lightning? Jamais j’ai vu un tel degrés de soucis du détail pour un jeu, toujours à titre comparatif Final Fantasy X s’essouffle extrêmement vite si on essaye de s’intéresser à sa mythologie alors que sur FFXIII une tonne de non-dit sont pourtant présents et accessible aux plus curieux. Par contre je comprends pas vraiment ta remarque sur la simplification de la difficulté sur le jeu le plus dur qu’il m’ai été donné de jouer depuis bien longtemps, c’est moi qui dois pas capter :/

      1. Salut !
        Je n’ai pas fait les dérivés de FF XIII donc je ne m’étendrais pas dessus, mais pour ce qui est du « pignolage » sur FFX et du lynchage de FFXIII j’ai quelque chose à dire ^^
        Perso j’ai acheté FFXIII car j’ai justement entendu que, comme FFX, c’était linéaire mais que le défaut n’était pas rédhibitoire. Bref ceux qui avait aimé le X devaient aimer le XIII.
        Ayant adoré FFX grâce à son histoire et son système de jeu, j’ai eu FFXIII day one.
        Qu’elle ne fut pas ma déception.
        Ce que tu dis sur la mythologie est peut être tout à fait vrai. Mais le fait est que l’histoire ne m’a tellement pas accroché que j’ai arrêté d’y jouer. Après une dizaine d’heure j’ai lâché l’affaire et plus jamais ressorti la galette.
        Pour moi c’est là la grosse différence que j’ai ressenti entre FFX et XIII : l’histoire du XIII ne m’a pas du tout donnée envie de continuer le couloir. Celle du X si.

        J’ai envie de conclure par : tu peux avoir un univers super développé, si l’histoire que tu raconte n’accroche pas, alors on ne s’intéresse pas à ton super univers ^^

        Après ce n’est évidemment que mon avis. Ça n’empêche personne d’avoir apprécié le XIII et ses suites.

      2. Ouais mais tu vois, ce n’est pas spécialement le scénario que ma critique pointe. Bien sûr que Squaresoft prend le soin de développer une histoire et un univers, ça ne plait ou ça ne plait pas comme le dit Foine. Tel que lui, je me suis précipité le premier jour dessus comme un gros fan de RPG que je suis et encore idem que lui, le seul emballement que j’ai c’est simplement en déballant le jeu sinon j’ai ressenti aucune émotion, à la limite je me forçait à parcourir ses longs couloirs coupé de dialogues sans intérêt car tout le monde disait que le jeu se lançait au bout de 10 heures. (c’est une habitude des final fantasy d’être chiant la première heures mais là..)

        Là où je pointe mon doigt, c’est l’avant – après génération PS1 et la bonne veille époque Squaresoft du moins à quel sorte de joueur se destine aujourd’hui la série des Final Fantasy. A limite j’attaque même le jeux-vidéo d’aujourd’hui ou les éditeurs se préoccupe plus de faire un jeu tout public et spectaculaire qu’un jeu pour fan.

        Pour revenir au XIII, le joueur de RPG n’a quasiment plus rien à faire, on en est arrivé avec celui d’avoir les commandes des personnages effectués à l’avance, le joueur n’a même plus besoin de réfléchir, on bourrine le bouton action et hop c’est bon et pas de problème le joueur ne verra jamais un Game Over tellement qu’il y a une absence de difficulté. Jeu d’assisté comme je dis.

        Comment on peut accrocher à un RPG même n’importe quel jeu si le gameplay est en mousse et destiné à tout public ? Le RPG c’est un peu la personnalisation justement de notre façon de jouer, si tu gères mal c’est game over et c’est plié, là dans la série des final fantasy on évite cette case.

        Après voilà, pourquoi payer 60 euros un jeu spectacle alors qu’il suffit de regarder les vidéos sur youtube si on veut uniquement s’intéresser à son histoire ?

        Et franchement ce que je dis est encore plus flagrant que je suis en ce moment en train de refaire les Final Fantasy et le 8 m’a tellement fait vibré que je suis resté 90 heures dessus en faisant le jeu de long en large.

        Pour parler du 10…. Mon constat est un peu le même, linéaire et facile… difficile d’accrocher… et le Tidus est tellement insupportable… Pour ma part un épisode sur-estimé car beaucoup de joueurs ont grandi avec la PS2 dont FF10 alors que les autres ont grandi avec la PS1 et le 7 avec un jugement un peu surévalué à cause de la « nostalgie ».

        1. Putain t’as trouvé FF XIII « simple » ? A part FF X tout les FF que j’ai fait sont dans une bonne moyenne qui est continué avec le XIII, c’est pas parce que le système est très visuel qu’il deviens plus simple. Je suis content que la série évolue vers le A-RPG, vu les moyens techniques ça m’aurais quand même fait chier de voir un truc au tour par tour où on attends sagement de se foutre sur la gueule.

          Au passage tu n’auras JAMAIS le même rapport avec le jeu si tu le regardes sur Youtube, c’est la base du média et tu y perds forcément quelque chose à te cantonner à un rôle qui n’est pas prévu pour être prenant.

          Un jeu se doit d’être accessible, c’est bien beau de se sentir élitiste dans sa tête mais l’intuitivité et l’ergonomie sont la base d’un gameplay agréable. FOrcément on aimera toujours son premier Final Fantasy, mais ce discourt rétrograde que je lis par centaine sur tout type de support m’écœure un peu…

          1. Tu sais, quand tu regardes les chiffres de vente de cette « trilogie ». Le constat est assez simple pour te dire ce qu’en pensent les joueurs ! et ce n’est pas une question d’être « élitiste »

            Final Fantasy XIII-2 s’est vendu 2x moins que le XIII, déjà Square-Enix à dû commencer à se gratter la tête surtout que les tests du XIII-2 était plus élogieux que le précédent (j’ai même failli craquer). Cela veut dire concrètement que la moitié des joueurs n’ont pas voulu retenter l’expérience… chacun à surement sa raison…. Et quand tu vois les premiers retour de vente de ce Lightning épisode, c’est encore plus catastrophique….

            Tout ça pour te dire que je dois être loin d’être le seul d’avoir un avis critique envers ce Final Fantasy…

            Également je reste sur mon avis et complétement contre ton opinion (bon c’est le but d’un petit débat). Je pense que les joueurs veulent juste un jeu agréable même si le système est simpliste…. Lost Odyssey sur 360 à prouvé que son classicisme pouvait plaire (aussi son côté mature) et même une série comme Dragon Quest ou Suikoden que je trouve pourtant ultra classique dans le « système » arrive à plaire et tu vois je peux complément allez à l’extrême en citant Breath of Fire 3 sur PS1 qui avec une page de scénario est tellement simpliste qu’il en ait fort agréable pour moi (tu me diras les scénario et univers de dragon quest ne cassent pas des briques non plus).

            Voilà enfin ça sert à rien de continuer, on a chacun nos arguments et ses préférences, on toujours des jeux qu’on veut défendre et d’autres non, mais voilà en tant que fan de RPG, non ce FF ne passe vraiment pas et oui c’est tellement dirigiste que j’ai trouvé les 20 heures de jeu que j’ai effectué ultra simple… et voilà pas de ville, pas de pnj bref l’ennuie m’ont fait arrêter le jeu. C’est bien beau un beau scénario et univers mais moi s’il y a pas de « challenge », des trucs à faire, ben je lâche.. Je refais en ce moment tous les FF donc il est certain que je vais essayer de me replonger dans le XIII donc on verra si mon opinion change…

  2. Je trouve personnellement que la « linéarité » tant décriée du XIII est NÉCESSAIRE du point de vue du scénario. C’est une f*cking fuite ! On est pas là pour faire du tourisme, que diable ! >_<
    Par contre, je profite du NG+ pour me le refaire en difficile o/

    Donc voilà. Je ne comprends pas pourquoi les joueurs se lâchent sur la saga Final Fantasy XIII. Je conçois qu'on puisse ne pas aimer, mais certains arguments ne tiennent pas la route à mon sens, même si ceux avancés plus haut (j'ai parcouru, pas tout lu en détail) sont fondés mais je sais que tous les détracteurs de Lightning & co sont loin d'exposer leurs arguments (quand ils en ont) aussi soigneusement.

    /!\ SPOILER /!\
    Est-ce que tu as débloqué l'Ultime Dédale ? J'ai trouvé ça trooop bon comme idée ^^

    1. Pour moi tu prends le problème à l’envers, ils se sont plutôt servis de cette « fuite » comme outil scénaristique pour que l’action se cantonne à un couloir, simple et efficace et comme toi et beaucoup d’autres, on y voit que du feu…

  3. Ah, parce que moi je ne vois que 3 §, j’en avais écrit 5/6 :p
    J’avais écrit pleiiiiiin de super phrases et tout ! M’enfin, tant pis, même si l’essentiel n’y est pas forcément x)

    L’ultime dédale, j’ai testé,pour le challenge, et au final j’ai réussi ^^

    Pour mes tenues par contre, en général je faisais physique, magie, et saboteur pour la troisième ^^

    L’OST je l’ai trouvé géniale, le fait que le jeu apporte une réponse à toutes les questions restées en suspend à la fin du XIII-2 et tout… Bref, moi j’ai aimé \o/

Laisser un commentaire