[Trip] Compte rendu Distant Worlds – Paris 2013

bann_trip

Il est 17h00, après une bonne journée de shopping nous nous décidons à rentrer à l’hôtel pour nous préparer pour la grande soirée qui promets d’être mémorable. Etant donné que les Distants Worlds se déroulent au palais des congrès de Paris et que ce dernier est pile entre la station de métro et notre hôtel on décide de faire un petit crochet histoire de voir si du monde est déjà sur place. Effectivement pas mal de personnes sont déjà là, debout ou par terre en attendant l’ouverture des portes 3 heures plus tard, même l’entrée réservée aux Carré d’or / VIP compte quelques dizaine de personnes, ma 3DS n’a jamais autant streetpassé de consoles de sa vie d’ailleurs.

18h30, après un peu de repos à l’hôtel c’est décidé on y va. La 3DS rechargée histoire de faire passer l’attente (et de streetpasser comme un cochon) et l’appareil photo bien dans le sac nous nous rendons donc une seconde fois au palais des congrès de Paris, cette fois-ci bien décidés à y rester et passer un merveilleux moment. Dans la foule ça parle de tout et de rien, on entends à peu près tout le monde dire quel Final Fantasy est son préféré, le peu de personnes ne parlant pas ayant la tête dans Final Fantasy Theatrhythm, pas de doute on est au bon endroit !

Distant Worlds Carré d'or
Même l’entrée VIP est blindée, c’est dire comme les gens veulent leurs place !

19h, après quelques allés/retours un peu étranges les vigiles commencent un peu à nous dire à quel sauce on va être mangés, ils reviennent plusieurs fois pour nous expliquer des choses que nous savions déjà (comme par exemple que notre entrée était réservée aux VIP, sans blague ?), signe que la communication de La Fée Sauvage n’est pas vraiment top. Enfin ceci est un détail, faites nous rentrer bordel !

Quelques minutes après, bingo ! Les portes ouvrent, les Carré Or / VIP rentent dix par dix pour éviter les mouvements de foule (faut croire que les fans de Final Fantasy peuvent être violents), nous faisons partis des vingts premiers à rentrer avec ma copine. Une organisatrice de La Fée Sauvage nous réceptionne dans le couloir de l’immense amphithéâtre où la magie allait opérer dans un peu plus d’une heure. Nous sommes donc installés au second rang en plein milieu de la salle, même si l’orchestre n’est pas 100% visible on aurait au moins une vue imprenable sur les « stars » du concert : Arnie Roth, Nobuo Uematsu et Susan Calloway ! On est vraiment hyper bien placés et il ne nous reste plus qu’à attendre 20h00 pour que tout commence.

20h15, tiens c’est bizarre les gens continuent à rentrer ? Les organisatrices de La Fée Sauvage commencent à être un peu en panique et courent un peu partout « Y’a encore tout ces Carré d’or à placer ? », je me retourne et je constate que plus de trente personnes soit disant Carré d’or n’avaient toujours pas de sièges pour s’asseoir, le problème c’est que la zone carré d’or ne compte que cinq ou six places à tout casser. On entends alors une rumeur comme quoi La Fée Sauvage aurait vendu plus de places Carré d’or qu’il n’y avait de sièges disponibles. Finalement un « compromis » est trouvé, certains carré d’or sont alors assis dans les escaliers, les autres sont mis en Catégorie 2 (soit tout en haut à droite de la salle, enfin c’est pas comme si ils avaient payé 130€ leurs place quoi hein ?

Distant Worlds salle pleine
Eh bah ça en fait du peuple !

20h30 et des brouettes, la salle est pleine à craquer et l’orchestre commence à rentrer. Le « OUAAAAAIS » général et le tonnerre d’applaudissements témoigne de l’impatience du public. Arnie Roth entre sur scène et entame avec l’orchestre le thème d’ouverture, il salue ensuite le public et nous signale que cette première à Paris s’annonce bien et que l’année prochaine lis en remettent une couche (oh yeah) ! Il remercie alors Nobuo Uematsu qui arrive sur scène pour saluer le public (sous un tonnerre d’applaudissements) et viens s’asseoir 3 rangs derrière nous (omaygaaaad <3), Arnie remercie alors également La Fée Sauvage d’avoir tout organisé (je serais pas aussi indulgent que lui perso) et remercie Motomu Toriyama et Yoshinori Kitase d’être venus. Je me retourne et constate que effectivement ces deux légendes de Square Enix sont bel et bien parmi nous, ils travaillent d’ailleurs en ce moment sur Lightning Returns respectivement en tant que directeur et co-producteur. Bon bah c’est cool, le concert commence dans de plutôt bonnes conditions ! La lumière se tamise et le concert reprends …

Distant Worlds concert début
ÇA VA ETRE PARFAIT !

« Fithos Lusec Wecos Vinosec »

Les coeurs commencent à entonner la chanson d’ouverture de Final Fantasy VIII : Liberi Fatali, les milliers de personnes derrière moi applaudissent. Après une impeccable interprétation de cette composition mythique Arnie Roth nous annonce le programme pour les trois suivantes, dans la setlist on retrouve des trucs de malades :

Liberi Fatali, Don’t be afraid, The Man with the Machin Gun, To Zanarkand, Terra’s Theme, Aerith’s Theme, Swing de Chocobo, Battle Medley, Battle with the Four Friends, Fisherman’s Horizon, Dark World, Melodies of Life, Kiss me Goodbye, Memoro de la Stono, One Winged Angel, Blinded by Light, You are not alone, Prelude, Victory Fanfare, Opening Bombing Mission…

QUE DU LOURD ! Même si certains reprocheront des grosses orientations de la liste vers Final Fantasy VII et Final Fantasy VIII tant pis, pour moi c’est impeccable ! Juste avant l’entracte Arnie Roth prends une pause et nous dit « Il nous reste une chanson importante à jouer avant l’entracte, laquelle à votre avis ? » Bien entendu j’en ai entendu certains gueuler derrière moi « SEPHIROTH! » auxquels Arnie réponds « CHOCOBO OF COURSE ! »

L’entracte arrive donc, certains se ruent vers la sortie pour aller au stand de vente dehors qui vends des goodies à l’effigie de Final Fantasy et des Distant Worlds, bon à 15€ le strap on sent que les organisateurs se régalent bien hein ! Finalement j’ai chopé sur Amazon.com dans la soirée les deux CDs des Distant Worlds pour aussi cher que un seul proposé sur place. Arnie Roth remonte sur scène tout frais comme si il n’avais jamais perdu des litres de sueur durant la première partie. Le Opening Bombing Mission de Final Fantasy VII commence, frissons ! Je remarque amusé que le mec à coté de moi n’est toujours pas revenu, si il préfère acheter des goodies plutôt que de regarder le concert c’est tant pis pour lui, enfin c’est pas comme si il avait payé 130€ sa place hein !

Distant Worlds Plein concert
Arnie au violon et Uematsu au synthé, c’est juste génial !

Arnie Roth nous explique ensuite qu’il a réussi à convaincre Nobuo Uematsu de monter sur scène pour l’accompagner sur une musique à la condition que Arnie Roth joue aussi, le tonnerre d’applaudissements qui a suivit m’a tout simplement empêché de comprendre sur quel chanson ils allaient jouer. J’ai très vite compris aux premières notes que c’était bien Dark World qui était interprétée, voir le chef d’orchestre jouer au violon tout en donnant ses instructions aux musiciens était très amusant. Il nous a même confié à la fin de la chanson « That was a challenge ! ».

Au fait j’ai complètement oublié de vous parler de Suzan Calloway, la très jolie chanteuse est venue nous interpréter trois chansons : Melodies of LifeMemoro de la Stono et Kiss me Goodbye. L’ayant juste entendu sur les vidéos youtube des différents Distant Worlds je me suis dit qu’elle était sympa mais sans plus, mais l’entendre en vrai c’est vraiment autre chose. Un timbre plus clair et puis aussi le fait d’être à quelques mètres d’elle ça doit jouer ! Même si j’avoue on à été un peu jaloux des personnes du jour suivant qui ont eu droit à Suteki Da Ne et Eye on Me, mais bon on peut pas tout avoir hein !

Le concert se termine sur le Terra’s Theme de Final Fantasy VI, tout le monde hurle son fanboyisme et les applaudissements n’en finissent plus, Arnie, Nobuo et Susan nous remercient et font mine de s’en aller. Quelques instants plus tard les deux premiers reviennent et disent qu’ils ne peuvent pas terminer un concert sans « cette » chanson : « One Winged Angel », tonnerre d’applaudissements à s’en faire mal aux mains, THE CHANSON est jouée quoi ! Pour l’occasion Nobuo Uematsu est même parti dans les choeurs pour chanter !

Les cinq minutes d’applaudissements finals m’ont ruiné les mains, c’était trop bon ! Même si la tristesse de voir le concert se terminer est bel et bien présente au moins je me dit que la soirée n’en est qu’à la moitié  étant donné que ma copine et moi sommes munis des précieux « Badges VIP » nous donnant accès à une soirée spéciale, à ce moment là j’ai clairement hâte d’y être mais je vais vite déchanter.

J’ai remarqué quelque chose dans ce concert des Distant Worlds : c’est que tout ce que La Fée Sauvage n’avait pas touché était parfait (concert, ambiance…), et ça allait encore plus se confirmer dans cette « soirée VIP ». Premier constat, on est un peu plus de 150 à faire la queue pour y aller je me dit que les trois guests (Susan, Nobuo et Arnie) vont sacrément avoir mal aux mains avec ces signatures, à 150 je me demande également où est le traitement privilégié dans lequel on va être traité. Enfin au moins ça fera la surprise, en attendant de récupérer les « goodies » de la soirée j’entends ce guignol de Julien Chièze faire son sketch derrière en compagnie de son stagiaire venus filmer l’évènement. J’arrive au niveau de la table pour récupérer mes goodies : on me tends un livret « Distant Worlds » plutôt sympa, un journal du japon (un magazine gratuit à la base), un petit badge marqué « j’ai été VIP » et deux bouts de papier dont un que même les organisateurs de La Fée sauvage ne savaient même pas à quoi il servait… Je me dit à ce moment que les « nombreuses surprises » de la soirée VIP promises dans le mail seront surement dans la salle directement, au prix du billet j’attends quand même un truc hyper sympa !

Après une descente interminable dans les escaliers (ils ont creusé jusqu’en Chine ou qui ?) nous arrivons devant la salle de la soirée, il y a la queue pour rentrer. Je trouve ça étrange, pourquoi faire la queue pour rentrer dans une salle ? Quand l’ouverture de la salle est visible je tente un coup d’oeil et là c’est la déception la plus totale : nous arrivons dans une salle VIDE où 4 tables ont été mises au milieu, le « buffet » promis est composé de 5-6 assistes de chips et une dizaine de bouteilles de soda sont là. QUOI ? NON MAIS C’EST QUOI CA ? Les quelques personnes installées là se faisaient globalement tous chier, ils attendaient probablement d’éventuelles animations plus tard dans la soirée. Je comprends ensuite que la queue pour rentrer nous amène directement aux dédicaces, en gros dès que vous avez la votre vous pouvez vous casser, de toute façon y’a rien à manger et l’ambiance est aussi glauque qu’un enterrement. Même pas de fond sonore ou d’efforts d’aménagement de la salle ? Dans la file d’attente on commence à tous se faire les mêmes remarques « On a payé pour ça ?! » « C’est quoi cette soirée de merde ? » en même temps au vu de ceci la déception est la seule chose que l’on peut ressentir, je demande donc à La Fée Sauvage où sont les nombreuses surprises accordées aux VIP qui ont payé leurs billet 200€, où se trouve le buffet promis (car visiblement c’était juste des mises en bouche chopées au monoprix pour 20€).

Distant Worlds Salle VIP
La salle VIP, avec 4 tables d’apéro pour 150 personnes… Ah et les gens derrière c’est un miroir qui reflète la file d’attente…

Après un peu d’attente nous avons enfin pu avoir nos dédicaces et échanger quelques mots avec Arnie Roth et Susan Calloway, merci de ne pas avoir pensé à prendre un interprète pour Nobuo, bien joué les gars… Enfin au moins je suis aux anges d’avoir eu une dédicace sur mon Final Fantasy VII et mon Final Fantasy VIII et une autre sur le livret dédicacé par les trois stars de la soirée. Dommage que le souvenir des conditions de l’acquisition de cette dédicace soit aussi pitoyable… Tout ce que La Fee sauvage à touché pour cette soirée -il ne faut pas se leurrer- c’était de la merde pure, traverser la France entière avec cette douce promesse d’une soirée VIP je suis désolé c’est on ne peut plus mensonger, même les gars qui bossaient pour La Fée Sauvage nous l’on dit sans trop savoir « Non bah après la dédicace y’a rien je crois », très pro les mecs c’est cool ça donne vraiment envie !

distant worlds dédicace final fantasy VII VIII
Nos dédicaces, au moins on y a eu droit à la soirée VIP c’est déjà ça !

Pour moi le souvenir du concert lui même reste inoubliable, rien à redire sur l’interprétation des titres qui nous ont tous fait rêver. Par contre tout les à cotés gérés par les brouquignoles de La Fée Sauvage n’ont clairement pas été à la hauteur de l’évènement, entre les Carré d’or qui n’ont pas de place et partent dans les escaliers (un groupe qui prépare une plainte ou une demande de remboursement se monte actuellement), la rangée du devant qui à attendu 4h dehors pour avoir de bonnes places et qui se fait virer par Julien Chièze parce que le gars est « journaliste » (pensez à vous payer une vraie place Gameblog la prochaine fois, faites pas les rats et puis voilà), le retard engendré par cela et la soirée VIP qui était clairement de la merde (j’hésite à porter plainte pour publicité mensongère d’ailleurs), les personnes qui n’ont pas payé la place VIP qui ont eu sur un élan de bonté le droit d’y accéder (Julien Chièze inside par exemple) bah je prie fort fort pour que l’on file l’organisation à quelqu’un d’autre, ou alors qu’ils tirent des leçons de cette soirée et que la prochaine sera impeccable.

Les Distant Worlds c’était exactement comme je me l’étais imaginé, et je suis content d’enfin avoir pu y assister et ne plus me contenter des vidéos youtube qui me faisaient baver comme pas possible, d’ailleurs l’intégralité de notre concert à été filmé par des spectateurs  en voici certaines :

L’an prochain en tout cas c’est certain que nous y retournons, mais hors de question de banquer autant qu’on a fait avec des places VIP qui servent à rien. La Fée Sauvage n’aura pas mon fric pour payer ses 4 paquets de chips désolé !

Comme je l’ai dit plus haut j’en garde globalement un bon souvenir, un peu tâché par cette organisation au rabais mais bon le bonheur était quand même au rendez-vous ! Grace à notre bon placement dans la salle et à la bonne humeur ambiante on a clairement passé un bon moment, à voir quels places nous choisirons pour les Distants Worlds de 2014, en priant fort fort pour que La Fée Sauvage soit plus aux commandes d’ici là !

ah arnie laisse moi l'organiser moi ton concert

PS : Aucun liens vers le site de La Fée Sauvage, aucune envie d’améliorer leurs référencement…

25 thoughts on “[Trip] Compte rendu Distant Worlds – Paris 2013

  1. En somme c’était un très très bon évènement ! Tu vas en garder un méga souvenir musicalement parlant j’entends ! Fiuup’, si une nouvelle édition venait à se faire je me demande si je ne viendrais pas 😀 !

    Rah la la je bave devant les quelques vidéos de ton article … fiuuu

    A plus dans le bus !

  2. Julien Chièze avait un place VIP (photo sur son twitter) mais visiblement, il a tout de même bénéficié d’un traitement de faveur par rapport à d’autre VIP. Tout simplement honteux de la part de Wild Faery. :no:

  3. @Mima – Y’a dex trucs qui m’ont paru étranges pour JulienC : sur sa photo twitter il montre sa place Carré d’or, ok pas de problèmes mais le petit volet qu’on est censé te dégoupiller à l’entrée y est toujours, pourquoi ? De plus quand on est passé en VIP il à coupé toute la queue pour descendre en premier avec son caméraman, il est même remonté avec une dédicace (preuve que pour ça il pouvait faire la queue comme tout le monde… VIP ou pas).

    En tout cas La Fée Sauvage qui se ferme complètement à la communication, là ça devient un problème plus préoccupant…

  4. ‘vache, en lisant ton article j’étais limite énervé rien qu’en voyant ce travail apparemment HONTEUX de la part de Fée Sauvage, faut pas déconner quand même. Surtout pour un événement comme celui-là, je n’aurais jamais imaginé un tel bordel.
    Pour ce qui a trait à Julien Chièze, j’ai toujours pensé que c’était qu’une sorte de guignol se prenant pour un journaliste et là c’que tu dis le confirme.

    Enfin sinon ça te fait quand même des souvenirs super cool en ce qui concerne le concert en lui-même et les dédicaces, ça devait vraiment être énorme. :3

  5. Très bon résumé mec 🙂
    J’aime la façon que tu as de dire ce que tu penses meme quand c’est de la merde XD
    Du coup je regrette un peu moins de ne pas avoir pris les places VIP vu l’organisation de merde que ça avait l’air d’etre par contre, comme je le pensais, l’orchestre a assuré !

  6. Mais pourquoi ne suis-je pas surpris quand à la « qualité » de l’organisation de l’évènement par Wild Faery… J’imagine pas la tête des provinciaux qui se sont retrouvés dans les escaliers le samedi mais faire autant de km pour ne pas obtenir ce pourquoi on a payé, ça la fout mal.

    Et dire que les organisateurs racontaient dans certaines interviews qu’ils n’organisaient pas ces concerts pour le pognon mais quand tu vois le prix des places p/r aux Distant Worlds se déroulant à l’étranger (j’inclus les places normales, CAT1, VIP, whatever) et le prix de certains goodies (un DVD à 45-50€ seriously?), tu te dis qu’il y a un problème.

    Déjà que je considérais Distant Worlds comme un concert assez sympa pour les fans mais vraiment à mille lieux de la qualité de certains concerts proposé en Allemagne (type Symphonic Fantasies, Legends, Odysseys), je me dis que j’ai bien fait de m’abstenir d’y aller.

  7. Très bon article, tu m’as même donné envie d’y aller l’année prochaine !! Mais effectivement pas en VIP… En gros tu as payé tes dédicaces. Mais c’est assez déplorable , des chips et du coca, ALLO ! C’est un truc censé être VIP, champagne et canapés sont de rigueur !!

  8. @TheGeeketteInside – J’aurais bien aimé faire un compte rendu en disant que tout était parfait, mais bon voilà. J’ai fait un résumé de tout et je ne me suis pas focalisé sur un truc mal fait (ça aurait été con ^^). Merci en tout cas 🙂

    @tomsowhat – L’an prochain soit on prends deux catégorie un et on fait les deux concerts (Samedi et Dimanche) soit on prends une place Carré d’or et on ne fait qu’une journée, mais clairement les VIP c’est terminé pour moi. J’achèterais mes chips avant…

    @Kenny – Ouais AU MOINS le concert en lui même s’est bien passé, heureusement au vu du prix de la place ça aurait été un minimum ! Un bon moment de passé, clairement assombrit par cette organisation de merde (surtout pour les VIP…).

    @neokenji – Venant de loin (Toulon) je suis plutôt content de mon placement (2ème rang au milieu), clairement changer de place je l’aurait mal pris et mon billet aurait été je pense 100x plus tranchant et riche en grossièretés. J’ai quand même un peu les boules pour les étrangers qui sont venus de loin pour se retrouver comme des clodos en haut à coté des chiottes (oui y’en a eu)…

    Le concert en lui même y’a rien à dire, moi je me suis vraiment régalé mais l’organisation ne suit pas c’est tout et les organisateurs ne sont pas liés par Distant Worlds autre que par un simple contrat (j’espère facilement résiliable !)

  9. jy crois pas julien a vraiment fait ça viré des gens qui sont payée et en plus attendu 4h … a la base je le déteste mais la y’a pas mot pour décrire ça…
    perso j’ai eu une bonne place cat 1 mais je suis déçu pour les autre… je vous rejoint direct dans le groupe de plainte…

    ps: bien foutu ton blog 😉

  10. Très bon résumée 🙂

    Par contre pour les prix, je crois que c’est le même partout, si on regarde les photos du facebook de Distant Worlds, les gens parlent de 300$. Mais au moins leur organisation valait la peine j’imagine…

    Pour ma part, étant dans les premiers pour la dédicace, j’ai eu du mal à trouver la sortie. Une fois la sortie de l’amphi atteinte, j’ai fait la rencontre d’une partie de ceux qui ont passé le concert dans les escaliers, ils étaient là en train d’essayer d’avoir un responsable à qui parler, personne ne s’en occupait… C’est honteux.

    Le problème des gens qui n’ont pas eu leur place au bon endroit est dû aux hotesses qui n’ont pas suivi les directives de placement pour les différents billets, en gros des gens qui n’avaient pas de billet carré d’or étaient quand même dans le carré d’or (Julien Chièze n’a peut-être pas eu de vraie place carré d’or mais ce n’est pas de sa faute si 30 personnes n’étaient pas à leur place…)

  11. Il était une fois, une petite fée. On l’appelait la Fée Sauvage car elle ne répondait pas aux gens et ne se souciait guerre de l’avis de ces derniers.

    Un jour, pour se faire de l’argent euh nan, pour améliorer son image et faire plaisir aux gens, elle organisa un concert grandiose. Concert très attendu par les fans de la fantaisie finale. Il y avait différents tickets dont certains donnaient accès à des avantages et toutes sortes de cadeaux merveilleux. Mais en réalité, il n’en était rien. Au lieu d’un somptueux banquet, il n’y eu qu’un apéritif d’étudiant et de bien pauvres présents. Les gardes chargés de contrôler les entrées étaient peu aimables et les valets ne savaient pas renseigner les convives.

    Au final, le concert était merveilleux, mais la petite fée avait foiré la part de son travail par rapport à l’organisation. Elle retourna dans sa hutte, ferma sa porte et n’écouta pas ceux qui venaient y frappait.
    En continuant sur cette voie, la petite fée perdra peut-être ses ailes…

    Tout ça pour dire que le concert était merveilleux mais comme beaucoup, j’ai eu des soucis avec l’organisation et que la modération de leur page a supprimé mes messages…

  12. @Stephanie – Hmm, moi j’avais vu les prix pour le concert de Montreal, c’était de 50 à 150 dollars canadiens (150 pour le billet V.I.P), je viens de vérifier et ca fait de 38 à 114 euros. Donc bon j’ai un peu de la peine pour ceux qui ont claquer 200 euros à Paris…. les chips avaient intéret a être bonnes !

  13. Salut! J’étais en VIP et je trouve que tu as fais un très bon résumé de la soirée, même si j’ai remarqué plein d’autres « détails » qui m’ont sacrément énervé pendant toute la soirée (genre le mec VIP en fauteuil roulant que les organisateurs raccompagnent à la sortie plutôt qu’à l’espace VIP).

    Pour ce qui est des gens en Carré Or qui n’avaient plus de place, j’en ai compté au moins 70 et les jeunes placeuses leur ont proposé un remboursement, ce qui a provoqué un petit coup de gueule de la part d’un ou deux d’entre eux…

    Si le choix des musiques n’avait pas été aussi bon ou si Uematsu n’avait pas été aussi souriant et chaleureux en serrant les mains et signant les dédicaces, je pense que je serais sorti de ce concert bien déçu!

  14. Bonsoir,

    Venus de belgique avec mon billet VIP, le concert étais magnifique, mes la soirée VIP étais d’une merde absolue !!!!!!! complètement DEGOUTER !!!!!

  15. @Teuvz – Ah j’ai effectivement vu une personne en fauteuil aux dédicaces, je savait pas comment ça s’était passé pour lui :-/

    Comme tu dis, le spectacle a sauvé l’orga désastreuse !

    @Kero – Content de voir que je ne suis pas le seul, je viens du sur de la France et je partage également ta déception pour ce mauvais apéro de collégiens auquel on a eu droit…

    @Zet/-/p – Au final c’est assez représentatif de ce qui se passe ^^

  16. La personne en fauteuil roulant à galéré à accéder à la soirée VIP.
    Elle est restée facile 20mn (voire +) à poireauter devant l’entrée des artistes avant d’enfin trouver quelqu’un qui a pu l’aider (ouais parce qu’à la base, la salle où se passait la soirée VIP n’est pas accessible aux fauteuils roulants, d’après ce qu’ils ont dit)

    @Teuvz: Un bémol, cependant, les personnes qui se font fait déloger de leurs places étaient en grande majorité des Catégorie 1 (même s’il y avait 3 carré d’or). Justement pour placer les Carré Or restant 😉
    C’est juste que le staff avait mal délimité le Carré Or, et ils s’en sont aperçus à 2mn du début du concert.

  17. Oui j’ai vu qu’ils ont délogé des Cat1 pour les mettre au fond, mais j’ai bien entendu les placeuses proposer aux dernières personnes debout de se faire rembourser.

    Par contre j’ai une amie (dont je tairais le nom :p) qui était catégorie 1 et qui n’a eu aucune difficulté pour se glisser jusqu’au tout premier rang et trouver une place libre, quelques minutes seulement avant le début du concert…

  18. Bonjour !

    Excellent article qui reflète bien la médiocrité de l’organisation qui tranche avec la qualité du concert.

    Personnellement, accompagné de mon meilleur pote, on avait chacun commandé 1 place carré or pour le concert du 13, mais nous n’avions pas reçu nos billets qu’on devait récupérer sur place. On arrive vers midi, y a quoi, 50 personnes dans la ligne Carré Or, puis on se dirige vers la file « retraits dernière minute », comme précisé sur le mail de confirmation, où l’on peut retirer les places à partir de 09h00 du matin. Grosse blague.

    Bon déjà, y a strictement personne du staff, la porte est fermée et on est une petite dizaine à attendre comme des cons, sans information aucune. Y a pas de pancarte ni rien, ah si, « Entrée presse » sur la porte. Woot, les autres, on se démerde. On voit des vigiles ouvrir les portes puis les refermer, ainsi que certains mecs de la sécurité incendie, bien sûr personne ne peut nous répondre, ah, on nous annonce avec animosité que les portes s’ouvriront à 13h00. Vers 13h00 donc, un vigile nous fait signe qu’on doit se rendre à la porte Carré Or, du coup on y va tous dans l’incompréhension la plus totale, on a bien les boules vu le monde qui a, entre temps, alimenté la file d’attente.

    Un couple qui lui aussi doit retirer ses places, nous accompagne. Ce détail est important pour la suite. Les portes s’ouvrent vers 13h30 et les gens armés de leurs billets Carré Or entrent. Je me fais refouler par le vigile, je n’ai que ma facture dans les mains et il ne veut rien entendre : pas de billets, on n’entre pas, il refuse même de contacter la Fee Sauvage pour savoir comment procéder et nous renvoie vers la porte « retrait dernière minute ». J’y vais donc et je laisse mon pote avec le couple en question, je conviens de lui téléphoner pour lu dire comment ça se passe de l’autre côté. « C’est pas moi l’organisateur, on me donne des ordres, faut voir avec eux ! » Ouais t’inquiètes, je comprends, ils t’ont pas non plus appris à appuyer sur ton talkie-walkie pour dialoguer. Dur.

    On retourne donc ENCORE UNE FOIS à la porte retrait minute, c’est le même bordel, les portes sont fermées, on nous annonce que les portes vont s’ouvrir et qu’il faut effectivement entrer ici si on n’a que la facture. J’appelle mon pote qui me rejoint, le couple reste devant l’entrée Carré Or pour tenter sa chance. Et on ne sait trop comment mais on reçoit un SMS de leur part, qui nous mentionne qu’ils ont pu rentrer. Et en effet on les voit se présenter au guichet pour retirer leurs billets ! Je rappelle quand même que eux comme nous, n’avaient que leur facture en main et que quelques minutes plus tôt, on nous a refusé l’entrée à la porte Carré Or…

    On nous ouvre quelques instants plus tard, facilement 30 minutes plus tard, après avoir bourriné sur la porte. « Ça sert à rien de rentrer, le guichet est fermé, mais vous pouvez rentrer quand même ! ». Ouais, bah bouge ton cul, on va rentrer, ce sera toujours ça de pris. On nous envoie vers un guichet. Fermé, en effet. On attend encore pour entendre qu’au final, faut aller sur le stand du milieu. Ouais ok, pas grave, y a juste 400 personnes devant nous qui ont pu s’installer ! Je rappelle que j’ai pas choisi le retrait sur place, il m’a été imposée par la fée sauvage lors de la commande tardive des places.

    On récupère nos places après qu’un mec du palais des congrès nous a envoyé chier parce qu’on se dirige dans la mauvaise direction. « C’est marqué dessus, c’est là-bas qu’il faut aller. Presse/invité ! ». Bah ouais mon blaireau, sur mon billet c’est marqué Carré Or, c’est clair que je dois donc aller retirer mon billet à la tribune Presse/invité, pourquoi j’y ai pas pensé !
    « Bonjour, c’est vraiment une organisation de merde, ça fait 1h30 qu’on est baladés à gauche et à droite, c’est vraiment pitoyable », dis-je en récupérant mes billets. « Je suis désolé mais on a eu quelques soucis », ouais, te justifie pas garçon, file-moi mes billets que j’aille enfin m’assoir.

    On entre, on passe la « barrière Carré Or » et on s’installe au centre de la scène, 11e rang, 2 places de libres comme si elles n’attendaient que nous, il nous en a fallu de peu pour se retrouver à perpet’. Cool quand on a payé le double du billet classique.

    Le concert était sublime et on était vraiment bien placés pour profiter au mieux du son et du spectacle. Mais franchement, l’organisation catastrophique m’a démontré que depuis le concert de Nobuo Uematsu à la Cigale il y a quelques mois (où les Carré Or ont vu leurs places volées par des gens qui ont payé le prix normal, merci les organisateurs qui n’ont pas filtré), aucun effort n’a été fait.

    Heureusement que les hôtesses étaient jolies. Nan vraiment, je vois pas d’autre point positif de leur côté, je parle même pas du stand pour acheter leurs merdes à prix abusé là, t’arrives dans les 1ers, on te demande de dégager de là pour aller de l’autre côté, c’est là-bas qu’on fait la queue. Aucune barrière. Aucun panneau. Aucune indication de leur part. Fallait juste deviner, en fait.

    Je n’ai donc rien acheté de plus, et vu le prix, j’ai bien fait de m’abstenir.

    En conclusion, Distant Worlds : sublime. La fée sauvage : *facepalm*.

  19. Je suis tombé sur ton blog grâce à Instagram (je me demande d’ailleurs comment tu m’as trouvé ahah) et aussi au Streetpass (je me suis souvenu de ton site)

    Alors déjà c’était pas des monoprix mais des leader price 8D (pour le « buffet »)
    Ensuite pour l’interprète, j’ai eu la chance d’avoir pu interviewer Arnie et Nobuo le matin même. On a eu un interprète mais Nobuo parle très bien anglais (même si il est plus à l’aise en japonais cela va de soit). Si tu étais venu au concert de Uematsu en novembre, c’était le même. Mais c’est vrai qu’un interprète aurait pas été de refus. Sinon pendant l’interview, pas le droit de photo ni de signature (pas un privillège. Bon ok on est certes pas VIP (enfin un ami qui était à l’interview avec nous l’avait) mais surtout on s’est limite fait jeter comme une merde)

    Question playlist, j’ai été gâté par FFVIII qui est mon préféré mais j’aurais voulu voir du FFIV, FFIX, FFXIV et bien d’autres. Bon, c’est la première fois, c’est pour rameuter les fans : pourquoi pas.

    Pour l’organisation, j’ai pas eu de soucis personnellement, en plus j’ai du entrer genre 10 15minutes avant le début et j’étais très bien placé :). Après on m’en a parlé de ces soucis d’organisation. Il faudrait mieux enquêter au lieu d’accuser directement (surtout à propos de Julien C., j’ai quelques doutes vu le nombre de haters contre lui.)

    Sinon globalement j’ai adoré le concert, un moment inoubliable, surtout que j’ai interviewé : Nobuo et Roth le matin, Kitase et Toriyama l’après midi puis le concert… <3

  20. Dilannokaze > Etant donné que Wild Fairy a réussi à faire sold-out avec les concert de Nobuo Uematsu en novembre dernier et Distant Worlds la semaine dernière, je ne serai pas étonné s’ils se retrouvent aux commandes de l’organisation des prochains Distant Worlds à Paris. Malheureusement, je serais tenté de dire. C’est un peu comme au foot : tu veux virer quelqu’un mais pour mettre qui à la place ? Et quel boite serait intéressé pour organiser Distant Worlds à Paris ?

    Au passae, le silence assez assourdissant de la Fée Sauvage depuis une semaine commence à être assez… pesant. Ne pas communiquer depuis une semaine, pas un mot ou presque concernant cette soirée VIP ultra cheap et rien pour ceux qui ont été déplacés de force, ça devient vraiment louche. En cherchant un peu, j’apprends qu’un des membres de La Fée Sauvage aurait dû être présent ce samedi au podcast Senikast mais a annulé sa participation… (peur de s’expliquer sur les problèmes d’organisation du concert du samedi ?)

    De toutes manières, j’ai toujours trouvé ce principe de places VIP permettant de rencontrer N. Uematsu et vendues à des prix prohibitifs assez limites. Et dire qu’à côté, on a Wayô Records qui organise de super concerts à des prix abordables (et dédicaces + photos gratuites pour tout le monde en plus). Certains devraient prendre exemple sur eux.

    Vraiment désolé pour tous ceux qui ont connu ces désagréments. Et dire que je n’ai jamais connu ce genre d’aléas en allant à un Distant Worlds ou un Symphonic Fantaises/Legends/Odysseys à l’étranger.

  21. @neokenji – Je retiens deux choses de ton message : le fait que toi aussi tu trouves que La Fée Sauvage qui fait l’autruche au lieu de dire enfin ce qui s’est passé et ce qu’ils comptent faire pour dédommager les intéressés ? Sans avoir pris la peine de récolter leurs coordonnées sur place ça va être dur en tout cas.

    Et pour WildFaieries t’as pas tord malheureusement, ce sera surement eux aux commandes l’an prochain. D’ou mon envie d’aller soit voir ailleurs (Londres par exemple, qui n’est au final pas plus cher que Paris) soit faire un autre concert Symphonic Fantaises/Legends/Odysseys en Allemagne.

    @Ochibi – Tu es de Finaland c’est ça ? J’avoue que je follow plus ou moins au pif sur Instagram, c’est de la pure chance xD

    Effectivement j’ai pu vérifier le buffet, la marque est visible sur ma photo de la soirée VIP que j’ai prise avec Nobuo Arnie et Susan xD

    Très sympa de la part de Square Enix France de vous avoir laissé faire cette ITW je l’ai lue d’ailleurs 🙂

    Pour le placement, comme toi je n’ai pas eu de problèmes (en étant dans les 20 premiers à rentrer ça aurait été dommage que les problèmes viennent), mais le fait de voir le concert retardé parce que il reste 50 personnes à placer et que en plus ce problème viens d’un surplus de personnes par rapport au nombre de places (officiellement La Fée Sauvage dit que c’est la faute du palais des congrès, je n’y croit pas du tout mais ce n’est que mon avis personnel).

    Pour Chieze, je me cache pas je ne l’aime pas, pour moi c’est tout sauf un bon journaliste (d’ailleurs sans carte de presse c’est pas un journaliste enfin bref). Je n’ai vu que après l’entracte qu’il était là et je n’ai eu que le témoignage de JVC pour le fait que des gens étaient déplacés a cause de lui, je ne juge pas là dessus mais par contre quand je l’ai vu grillé toute la file de VIP pour aller se servir d’abord à la soirée là ça m’a un peu dégoûté et ça je l’ai réellement vu.

    @Aurus – Eh bah sacrée histoire, merci pour ton témoignage et content que malgré tout ta soirée se soit bien déroulée (enfin la partie concert quoi) ^^

  22. DilanNoKaze > Voilà. D’ailleurs, je ne suis même pas sûr que les photos prises sur place + celles des billets suffisent pour obtenir un dédommagement, voire un remboursement. D’ailleurs, j’ignorais totalement qu’il y avait déjà eu ce genre de problème lors du concert de Nobuo Uematsu à la Cigale en novembre dernier. Si c’est vraiment le cas, je pense que l’on peut dire sans trop de problème que l’excuse « c’est leur premier concert, faut les excuser » ne tient plus vraiment la route.

    En parlant de concerts à l’étranger, et puisque tu sembles intéressé par le sujet, il reste des places pour le Final Symphony de Londres le 30 mai 2013. Bien plus abordable que Distant Worlds si on met de côté le transport + l’hôtel (et Nobuo Uematsu + Masashi Hamauzu en dédicaces… gratuites si tu arrives tôt) http://www.barbican.org.uk/music/event-detail.asp?ID=14201

  23. DilanNoKaze > Oui c’est bien moi 🙂 Merci du compliment pour l’interview. On a passé un super bon moment :D. Je ne savais pas que le retard du concert était à cause des personnes qui n’avaient pas de place. Tout s’explique donc. Après pour Chieze, bah là faut râler on ne peut faire que ça ou le spammer sur Twitter ahah

Laisser un commentaire