The Defenders marvel Netflix

The Defenders – Aux petits Vengeurs la chance

Dans les séries attendues au tournant sur Netflix, autant dire que The Defenders occupait le podium ! Et pour cause : la promesse de retrouver un mini Marvel Cinematic Universe au sein même du MCU était plutôt alléchante. C’est donc après deux saisons de Daredevil et une saison des autres héros que les épisodes de The Defenders sont disponibles sur Neflix. Et le verdict final est bien plus nuancé qu’un « c’est naze » ou un « c’est trop cool », bien au contraire…

The Defenders netflix

Je ne parlerai que très peu de l’intrigue de The Defenders, car malheureusement celle-ci dévoile certains leviers des séries Daredevil et Iron Fist. Sachez que celle-ci sera le point de départ pour que chaque héros décide de s’y investir à sa façon. Jessica Jones va par exemple rapidement mener une enquête plus malsaine qu’il n’y parait, Luke Cage va remettre de l’ordre dans son quartier etc.

The Defenders est basé sous le signe de l’inégalité : dans son écriture, dans ses personnages, dans son développement. Tout le casting de la série est plutôt bien retranscrit à l’écran, sauf le pénible Iron Fist joué par Finn Jones. Pas de bol : c’est le rôle clé de l’histoire. Le fait que -comme moi- beaucoup de monde ait lâché la série Iron Fist (faute d’intérêt) gâche un peu la consistance du personnage, qui se révèle chiant et relou en toutes circonstances. Pas de bol aussi pour Jessica Jones, la grande gueule du groupe un peu en retrait tant sur le plan action que dialogues. Concernant la castagne, ne vous attendez pas au divertissement grand spectacle des films Marvel. On reste dans le « réaliste » avec des combats qui malheureusement sont filmés avec une shaky cam des plus dégelasses qui traduit un manque d’inspiration évident.

C’est con car en dehors de ça il y a de vraies bonnes idées, l’ambiance est bien trouvée et donne un ton unique à la série. Par contre sur 8 épisodes de 45-50 minutes, je refuse de dire que je me suis ennuyé une seule fois. Certes certains passages sont un peu « meh », mais ne durent jamais bien longtemps.

Oh et puis si vous avez besoin d’un argument supplémentaire : Sigourney -FUCKING- Weaver

The Defenders est une bonne série bourrée de « ah c’est dommage ». Pas mal de petits loupés qui viennent confirmer que le diable se cache dans les détails. Faute d’avoir eu l’ampleur voulue, la collaboration Marvel et Netflix a au moins le mérite d’avoir trouvé son rythme et son atmosphère. C’est grâce à cette distinction que je trouve logique que les univers cinéma et séries de la maison des idées ne se croisent plus. Les ambiances sont marquées et ce serait le pire des forcings que de mettre Luke Cage aux côtés de Spiderman.

Regarder la série sur Neflix

Un supplément avec ça ?

Un ecommentaire

  • Spyronne (@Spyronne_)

    22 août 2017à18 h 52 min

    J’aime bien ton point de vue sur la série. J’ai fini de regarder ce matin même, et comme à la fin d’Iron Fist, j’en peux plus de Danny Rand. Comme tu l’as dit, Jessica Jones est en second plan trop souvent par rapport aux autres, et même si j’ai grave un faible pour le jeu de Charlie Cox, le rôle de son personnage m’a paru super chiant.
    Enfin tout ça pour dire que je suis d’accord avec ce que tu dis, on est sur un gros « bof » qui finalement me déçoit vachement !

    Bonus pour ton screen avec la tête du mec à droite !

    Répondre

Laisser un commentaire