Critique – Bioshock Infinite Burial At Sea

Bioshock Infinite Burial At Sea

Depuis la bonne baffe que je me suis pris en voyant tourner le premier Bioshock dans une boutique indépendante je n’ai jamais vraiment lâché la licence. J’ai pu me payer et commencer par le second opus Bioshock 2 que j’avais adoré, puis enchaîner avec l’excellentissime Bioshock.

Burial At Sea

Bioshock Infinite a établis un rapport différent avec la série, proposant une structure différente plus « méta » dirons nous. Burial At Sea Episode 1 et Episode 2 reformulent le meilleur des deux mondes avec une intrigue complexe (et parfois compliquée) comme dans Bioshock Infinite, le tout servie dans la ville de Rapture qu’il fait plaisir de revoir.

Je n’arborerai pas du tout l’histoire de Burial At Sea dans ce billet. Tout bêtement car ce ne sont que deux petits contenus supplémentaires et la ligne sur l’histoire en dirait trop sur le contenu. Je vous indique juste que vous retrouverez les héros de Columbia Booker Dewitt et Elizabeth croisant le chemin de personnalités célèbres de Rapture, le tout servit sur une histoire d’enlèvements.

Elizabeth Bioshock Infinite Burial At Sea
#ElleEstTropBadass

Le gameplay de ces deux épisodes tire au mieux parti du contexte et propose les éléments les plus pertinents de Bioshock Infinite pour les intégrer dans Rapture. Notez également que les deux épisodes ne se jouent absolument pas de la même manière : le premier reste assez classique, le second fait la part belle à l’infiltration et BON DIEU QUE C’ÉTAIT COOL ? ! Et même si l’IA des jeux Bioshock est pas spécialement programmée pour ça c’est une expérience vraiment chouette que je ne suis pas prêt d’oublier.

Bioshock Infinite oblige : ça parle forcément à un moment donné d’univers parallèles, de physique quantique, de probabilités et de théorèmes pas forcément compréhensibles pour le tout venant. Le fait d’avoir laissé écouler plusieurs années depuis la sortie de Infinite ne m’a également pas aidé à remettre les choses dans leur contexte. En gros j’ai terminé Burial At Sea avec la mention « OUAH JE CROIS QUE C’ÉTAIT COOL ! ». J’ai pas tout capté à 100%, tout n’est pas méga clair mais RAPTURE.

Burial At Sea
Cette ambiance ❤

Burial At Sea offre à la ville de Andrew Ryan une dernière visite des plus incroyables :jamais la ville n’a été aussi belle. Si vous avez tout comme moi adoré les deux premiers opus de Bioshock je pense que ces deux DLC épisodiques vont vraiment vous combler.

Acheter le jeu sur Amazon

derriere le big daddy ceci dit

Laisser un commentaire