Étiquette : jeux vidéo (Page 1 sur 50)

En Tete articles

Heartstone – Les Decks Alakon #1 : Prêtre Mind Control

Mon envie de faire des vidéos sur Heartstone date d’avant mon déménagement. C’est un des types d’émissions que je consomme le plus sur Youtube, je commence donc timidement à vous montrer mes modestes activités sur le jeu de cartes de Heartstone.

Les échos un peu désagréables que vous entendez viennent du fait que mon micro est directement posé sur la table où j’enregistre et absorbe les sons que je fais sur la table, je vire ça dans le prochain épisode, promis ! J’espère que ça vous plaît, car vous allez en manger !

oklm avec dilan

Un drop et j’en ai marre

Ce billet est écrit avec un seul objectif : râler sur les gens qui râlent. Dès la première phrase vous noterez donc le manque de logique totale dans ce blog tout pourrav’ qu’est DilanNoKaze. Mais laissez moi une chance de vous expliquer le pourquoi du comment et ma démarche dans l’écriture de ce pavé qui risque de s’éterniser encore pendant des lignes et des lignes.

Le constat de base

Dans le milieu du jeu vidéo on se plaint souvent -à raisons- d’un certain manque de maturité du marché, né avec la NES et de son approche « jouet électronique » et du divertissement. Sans le vouloir, les joueurs ont créé une culture de la supériorité en dénonçant petit à petit des jeux, des supports, des types de joueurs et des façons de jouer. Alors que vous étiez tranquilles à jouer à votre Call Of Duty 4 sur PS3 on est venu vous dire que c’était un mauvais jeu et que franchement vous ne faites pas d’effort, puis quelques jours plus tard on est venu vous dire que la meilleure version est sur PC et que vous êtes surement très con de ne pas vouloir en profiter de façon optimale.

«En résumé vous vous amusiez mal.»

coucou je sais pas quoi mettre comme photo un drop dans la mare

coucou je sais pas quoi mettre comme photo

Peut être en réponse à cela il faut proposer une alternative, ne pas rester dans ces comparaisons dignes de mes meilleurs jours de CM2. Il est extrêmement important dans tout type de divertissement culturel de proposer des réflexions plus poussées que cet argumentaire bas du front et d’élever un peu plus haut le débat et de faire accepter le média en tant que forme d’art plus évoluée. D’autant plus que contrairement à la littérature, le cinéma et la musique notre loisir est étiqueté d’un « jeu » que l’on retrouve dans l’appellation « jeu vidéo », le besoin d’évoluer est d’autant plus nécessaire donc.

News Challengers !

challengers

Sont alors apparus des émissions, blogs, critiques dits « alternatifs ». Alternatifs dans leur façon de construire le débat, de l’argumenter et de nous le présenter. Parmi ces nouveaux concepts on notera alors les excellents Un Drop Dans La Mare et MrPlouf. Ces deux producteurs de contenus sont assez représentatifs de la question que je vais évoquer plus tard, je pourrais également rajouter à cela quelques autres noms un peu moins représentatifs de ma pensée mais tout aussi pertinents : Usul sur JVC, Le MaSque etc… Que l’on soit bien d’accord avant d’aller plus loin, ces auteurs et leurs contenus respectifs sont excellents et souvent bien documentés et argumentés, on prend plaisir à se voir résumer une problématique épineuse en quelques minutes et avoir suffisamment d’outils et d’appuis nécessaires pour justifier les arguments avancés.

Ce que je trouve en réalité assez triste, c’est cette tendance à faire commerce de la je dénonce attitude© à tout va, qui en devient quelques fois presque auto-dérisoire. Je ne critique en aucun cas le contenu de façon individuel, chaque production est souvent bien construite et bien argumentée. Ce que je dénonce avec ce billet c’est l’ensemble des productions de ce type qui tendent à se parodier les unes les autres tant elles sont redondantes. J’ai ces derniers temps comme une espèce de saturation de ce contenu négatif dénonciateur que je sais que je vais retrouver à CHAQUE PRODUCTION. C’est super de vraiment bosser ses sujets comme le font ces personnes, mais c’est quand même ultra dommage de n’appuyer que sur le coté négatif et les travers de l’industrie ou des produits.

lightning returns

J’ai personnellement plus tendance à parler de ce que j’aime plutôt que l’inverse

Une évolution possible.

Que manque-il actuellement sur internet ? Du contenu qui relativise certains constats. Il est souvent facile d’écrire une vidéo sur Call-Of-Duty-Pompe-A-Fric-Pas-Gentille mais il est plus complexe de ne pas partir sur ces sujets qui systématiquement enfoncent des portes ouvertes, pourquoi ne pas proposer des contenus sur ledit Call of en expliquant ce que ce jeu à changé à lui seul dans l’industrie ? D’ailleurs à y réfléchir je n’ai pas fait cet article pour y caser ces liens mais je me rends compte que j’ai plus ou moins toujours essayé sur Youtube de proposer ce type de contenu qui contre-argumente ces débats, comme par exemple ma vidéo sur les mauvais cotés de Super Smash, mon argumentaire qui encense la PS Vita ou encore celui qui explique que Alien Colonial Marines ne méritait pas ce bashing gratos. Je ne prétends absolument pas que mes contenus sont parfaits, ils sont surement à des années lumières de la qualité des youtubers que j’accuse. Mais ils ont le mérite de diversifier ma vision des choses et de ne pas faire croire que je n’aime rien dans un média dans lequel je m’investis.

Encore une fois je préfère me répéter pendant un paragraphe plutôt que le propos ne soit pas compris, j’adore vraiment le style et la profondeur d’écriture et de recherche de ces producteurs de contenu. Ce qui m’a vraiment poussé à quitter petit à petit ces auteurs, c’est vraiment la sensation que dès que je lance une vidéo je vais forcément tomber sur un contenu toujours dénonciateur et quelque fois redondant, au final j’ai presque juste besoin de lire le titre de la vidéo pour en connaître le propos.

Râleception

Je suis donc un peu las de cette tendance à critiquer notre média jusqu’à la moelle sans jamais proposer autre chose que des critiques et des études négatives. La dernière vidéo d’Un Drop « lettre à Microsoft » tentant d’expliquer pourquoi le géant ‘ricain n’exploite jamais ses concepts à 100% et vend du rêve sans jamais rien montrer de concret prouve un petit peu ce que j’avance et synthétise bien ce que je trouve dommage ces derniers temps. Sur ce, si vous me cherchez je suis probablement en train de camper sur Super Smash !

matez la chanie dnkal a la place

En Tete Soldes 2015

Soldes Hiver 2015 – Suivez le guide !

Dans ma vie professionnelle (celle qui me sert à alimenter ce blog en bêtises futiles et puériles) je suis responsable d’un site e-commerce, et je peux vous dire que les tristes faits d’actualités ont clairement plombé le jour de lancement de la fameuse grande braderie nationale. Ajoutez à cela la durée abusive de six semaines (pourquoi ne pas faire des soldes 11 mois dans l’année tant qu’a faire ?) et l’annulation des soldes flottantes qui a contraint une majorité des commerces en ligne et physiques à « poser » leurs date de soldes juste avant Noël. Bref c’était pas la joie, et je pensais vraiment pas trouver des trucs sympa cette année, voici un butin bien maigre mais tout de même sympa !

Après cette parenthèse aussi inutile qu’inintéressante il est temps de vous montrer du concret, j’ai sûrement déjà perdu pas mal de visiteurs avant la première photo de ce billet alors il faut que je me dépêche (lol je déconne, je sais bien que personne ne lit ce que je marque et que vous ne regardez que les photos, zizi mdr).

Soldes 2015 jeux vidéo

Un peu de tout du coup

Peu de jeux pour cette saison de Soldes, mais que des petites choses sympa. Le Adventure Time Explore le donjon et POSE PAS DE QUESTIONS faisait parti de ma liste de souhaits, Amazon l’ayant baissé à vingt boules j’ai craqué. A noter également le super pack Trials HD / Limbo / Splosion Man à seulement 5€ chez Micromania qui vaux grave le coup (offre nationale je crois), d’ailleurs vous verrez que ce n’est pas la seule bonne affaire que j’ai fait chez eux pour cette saison.

Les autres « vieux » jeux sur la photo du dessus viennent d’un Easy Cash (celui de La Valette du Var pour être précis) qui solde ses jeux car leur vendeur rayon jeux vidéo mets ses jeux « à la côte » pensant que ça se vendra mieux. J’espère qu’ils se rendrons compte que ça sert à rien et qu’il plombe plus la réputation de son magasin qu’autre chose…

Autre bonne nouvelle chez Micromania du coup : les guides de jeux à pas cher du tout. Je dois être le seul mec qui aime bien posséder ces gros pavés de texte vu la quantité de disponible dans le magasin où je suis allé… D’ailleurs avec les cinq bouquins que j’ai pris le vendeur m’a sorti « Oh tiens, ça sent la revente, je me trompe ? » Ouais, carrément mec…

Super content d’avoir trouvé cette très jolie (et normalement très chère d’ailleurs) édition du guide de Portal 2 ultra bien finie et qui rends vraiment un bel hommage au jeu tant les illustrations à l’intérieur respectent bien l’ambiance du titre.

Soldes 2015 Bluray

Les packs sur Amazon ça coûte tellement que dall

Si vous cherchez des Blu Ray à pas cher songez vraiment à faire comme moi et à chercher des double packs de films sur Amazon, à l’image de ce combo Gravity / 2001 l’odyssée de l’espace. 5€ par film en moyenne. Ah et sinon j’ai acheté à Darty des protections pour DSi à 1€, c’est rudement intéressant n’est-ce pas ?

Soldes 2015 Maliki Fnac

Reconnaissez-vous le macaron « soldes » de la Fnac ?

 Et pour terminer, on a un peu fouillé dans les bacs de soldes de livres de la Fnac et on en a sauvé ce pauvre tome de Maliki, naufragé au milieu de plein de mangas et de BD douteuses (Vie De Merde au travail, Vie De Merde à la plage etc.). Si vous cherchez le pourquoi du comment, nous sommes allés à la base à la Fnac pour retirer une commande de jeu en solde mais j’ai zappé de le prendre en photos, vous ne verrez pas le super Scribblenauts Unlimited trouvé à vingt balles sur leur site web donc.

c'est pas comme si javais besoin d'economiser en plus

Alien Isolation avis

Alien Isolation te mets grave les miquettes.

Très attendu par tous les fans de la franchise Alien, Alien Isolation (disponible sur quasi tous les supports) se pose comme le digne héritier de l’esprit de Ridley Scott en proposant un contexte inquiétant mettant en scène une seule et unique créature. Pour ma part je suis assez hypé par ce concept qui présente en plus un personnage non exploité de l’univers, la fille d’Ellen Ripley : Amanda Ripley.

Les premières minutes de jeu sont vraiment effrayantes et pleines de tension, de plus une mission spéciale est incluse pour les joueurs Xbox 360. Intitulée « mise à jour du système et installation du jeu via un disque entier dédié », ce préambule à l’univers angoissant se prête particulièrement bien au sentiment de frustration qui vous accompagnera tout le long de l’aventure, comptez une bonne demi-heure de non-jeu pour commencer donc. J’attaque donc le vrai jeu (oui parce que avant c’était une blague, hein), et l’on me propose d’aller chercher la boîte noire du Nostromo stockée sur Sevatsopol pour en apprendre davantage sur ce qu’il est arrivé à Ellen Ripley. Ni une ni deux (et de toute façon c’est scripté) je me lance dans l’aventure avec pour seuls compagnons une avocate qui a peur du noir et un mec avec autant de causette que Ryan Gosling… Autant dire que c’est pas gagné.

Alien Isolation technologie

L’usage de la techno rétro-futuriste fait plaisir

Même pas encore débarqué dans la station que notre petit comité est soufflé dans l’espace par une explosion (oui, une explosion dans l’espace, mais bon c’est pas bien grave on est pas des scientifiques après tout). Je m’en sort de justesse avec le souffle de la déflagration qui m’amène aux portes de la station sans nouvelles de mes coéquipiers. Mais une chose bien plus grave semble se produire : la station paraît être à l’abandon : le peu de personnes que je croise veulent ma peau, je dois me cacher dans les placards et fouiller les tiroirs pour me bricoler quelques petites choses pour survivre. J’ai tout de même réussi à passer un deal avec un mec (peu recommandable au premier abord) : si il me montre où est la station de communications et que je parviens à contacter l’appareil qui m’a foutu dans ce merdier il gagne une place à bord de mon vaisseau.

Le deal passé nous arpentons les couloirs sombres de la station, l’homme me parle alors d’une sorte de tueur dans le vaisseau qui aurait semé la panique et qui a causé le déclin de Sevastopol. Toujours à l’affût du moindre grincement, nous arrivons a quelques embranchements du poste de communication. Un bruit retentit non loin de nous, peut être des fugitifs ? C’est alors que l’immense queue tranchante d’un Xenomorphe pourfend mon camarade de fortune, me laissant terrorisé, seul et perdu dans la station. C’est ma première rencontre avec cette créature qui depuis hante les conduits d’aérations et les couloirs de la station, me rappelant sa présence à chaque petit « bip » de mon radar de mouvements. Pas de doutes, l’ambiance est posée…

Partant du constat qu’il n’existe vraisemblablement que deux ambiances possibles pour l’univers d’Alien (celle du premier et celle du second film), Alien Isolation nous enferme donc dans la station spatiale Sevastopol. Amanda Ripley est à la recherche de réponses sur l’incident survenu a bord du Nostromo.

Alien Isolation Xenomprphe

Voir ça au détour d’un couloir je peux vous dire que ça fout grave les miquettes !

Ma première séance de jeu est sans appel : Alien Isolation sera un bon jeu. Tant par son ton très très influencé par BioShock et son traitement de l’utopie décadente (qui colle parfaitement à l’univers Alien) que par son gameplay réaliste et inventif. Plein de bonnes idées sont regroupées et transforment la manette en véritable trousse à outils. Ainsi l’inertie d’Amanda vous donnera une sensation de marche vraiment réaliste et pesante selon les situations, et en fonction du contexte les gâchettes de la manette vous servent soit à retenir votre souffle soit à focaliser votre attention sur l’avant ou l’arrière plan. Ajoutez à cela une découverte des mécaniques de jeu intuitive sans un tutoriel relou et vous obtenez un jeu vraiment chouette avec un sentiment de progression et d’apprivoisement des mécaniques de jeu bien réel.

Bien entendu après avoir passé quelques heures de jeu j’en découvre aussi les défauts qui même si ils sont peu présents sont tout de même notables : notamment sur l’IA des ennemis (Xenomorphe compris) un poil aléatoire, la détection de votre présence prends toujours un peu de temps : vous faisant quelques fois paniquer pour rien et vous mettant bien comme il faut dans la mouise. Niveau graphisme « purs » je ne sais pas trop, je crois que pour ma Xbox 360 Alien Isolation est assez beau, ce qui fait avant tout le charme du jeu c’est sa direction artistique qui rends le tout vraiment immersif, du coup en nombre de polygones affichés je sais pas trop quoi vous dire, mais niveau ambiance et direction artistique c’est vraiment chouette !

Alien Isolation artworkAu niveau des bonnes idées du jeu, j’aimerais souligner les petites attentions faites au design global du jeu. Alien Isolation réutilise au maximum les matériaux crées par Ridley Scott : technologie rétro-futuriste, bruitages très travaillés et ambiance sonore pesante. L’équipe de développement de Alien Isolation a même poussé le vice en encodant des séquences cinématiques sur des vieilles K7 pour en altérer la bande afin de créer un effet vieillit du plus bel effet. L’aventure d’Amanda Ripley s’intègre on ne peut mieux dans d’univers amorcé dans les films !

Alien Isolation est par contre rafraîchissant sur un point : il est réellement difficile ! Chaque situation nécessite vraiment une réflexion du joueur sous peine de finir en œuf de Xeno ou en défouloir à Lambda. Chaque cachette, chaque objet et chaque itinéraire doit être minutieusement pris en considération pour éventuellement vous en sortir sans clamser.

Je suis pour le moment agréablement surpris par ce que me propose le jeu de SEGA, j’ai encore pas mal de séances de jeu à faire avant de pouvoir voir les crédits de fin d’Alien Isolation, et je suis d’autant plus connu sur Internet pour être bon public de leurs produits Alien. Mais je relance toujours le jeu avec autant de plaisir et de curiosité sur le destin qui m’attends à bord de Sevastopol. Mon avis n’est en rien définitif, mais je peux vous dire que c’est de la bonne came et que si vous cherchez un jeu bien difficile avec une ambiance chouchoutée Alien Isolation est fait pour vous !

de l'isio 4 comme dirais chase

DSi Kingdom Hearts achat

Achat & Photos – DSi Kingdom Hearts 358/2 Days

Il y a des objets qui m’ont toujours fait envie, et nul doute que la DSi Kingdom Hearts 358/2 Days en a fait partie (d’ailleurs je peux la rayer de cette to-do list, quel soulagement) ! Jamais sortie par chez nous, c’est vers le Japon qu’il faut se tourner pour se procurer ce modèle à l’effigie de la licence de Square-Enix.

La DSi est un peu la 2DS de la génération précédente : elle est peu utile (ajout de la caméra) et se permets d’enlever une feature de la console précédente (3D pour la 3DS et rétrocompatibilité GBA pour la DSi). Il est cependant à noter que des modèles collectors sublimes sont sortis (je vous laisse jalouser le modèle SaGa 2 de la coupine Pimy) et que le dézonage intégrale du catalogue DS rends leur import en France possible.

Allez un peu de perso : j’ai donc trouvé ce modèle de DSi Kingdom Hearts 358/2 Days à 100 balles tout rond (frais de port offert en plus), tout complet tout beau. Bien entendu il n’est pas conseillé d’utiliser la prise secteur Japonaise sur le 220v Français sous peine d’explosion, un chargeur de DSi européenne (ou 3DS) convient très bien.

DSi Kingdom Hearts taille

Salut ma belle !

Je pense que vous imaginez sans peine mon amour pour la saga Kingdom Hearts, et que après avoir déniché des trésors comme le coffret Trinity Masterpieces il me fallait d’autres raretés à ajouter à mon culte d’attardé (je rappelle que le héros parle à Donald et Dingo et se bat avec une clé, forcément de l’extérieur c’est dur à comprendre).

Toujours est-il que je suis très content de pouvoir remplacer ma DS Live vieillissante par une jolie DSi Kingdom Hearts vraiment à l’image de mes goûts. Bon chose un peu con : l’écran n’est pas plus grand, ni spécialement plus beau comme sur une DSi XL… Au moins je pourrais faire des photos ! Je vous laisse me dire ce que vous en penser en commentaires et me dire si mon admiration pour Kingdom Hearts peut être soignée par voie homéopathique. Merci de votre compréhension les copains !

hormis ta maman

Page 1 sur 50

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén