Critique – Short Peace : Ranko Tsukigime’s Longest Day

Short Peace Ranko

Film d’animation divisé en quatre parties plus ou moins perchées, Short Peace est sorti chez nous accompagné d’une 5ème partie jouable tout aussi loufoque. Ajoutez à cela que les segments jouables sont signée Suda 51 (déjà bien taré à la base), qu’il est sorti chez nous sous le couvert d’une exclusivité Micromania et vous obtiendrez le premier jeu au monde qui mérite la note de ¯\_(ツ)_/¯ / 20.

Donc Short Peace : Ranko Tsukigime’s Longest Day est avant tout un jeu d’action à scrolling horizontal entrecoupé de scènes animées. Pour cette partie « jouable » vous incarnez -à votre grande surprise- une nana du nom de Ranko Tsukigime, étudiante la journée, tueuse à gage la nuit.

Vous alternez les phases de dialogue dans un style très RPG, des phases animées par des studios différents et enfin des phases de jeu où vous devez pour la plupart esquiver les pièges dans un scrolling horizontal. Le tout est bien foutu et se veut sans prise de tête, ne cherchez pas une quelconque logique dans les actions et les animations (bien perchées quelques fois) ça fait rire et ça défoule et je pense que le but premier est avant tout celui-ci.

Short Peace Animation
La partie animée est assez prenante.
Short Peace Gameplay
La partie action est bordélique, mais super cool.

Pour ce qui est de la partie animée de Short Peace, déjà sachez qu’il faudra quitter le jeu et vous rendre dans la partie « vidéo » du menu PS3 (je dis ça car peut être ça évitera à certains de galérer comme moi j’ai galéré). Voici mon avis en quelques mots sur les court présents sur le disque :

  • Tsukumo : Basé sur le folklore Japonais selon lequel les objets prennent vie au bout de cent ans, assez sympa et bien rythmé.
  • Hi-no-Youjin : Une histoire d’amour impossible, bien animé mais pas terrible dans sa façon de raconter.
  • Gambo : Une histoire très touchante d’un ours blanc, mon préféré.
  • Buki yo Saraba : Une histoire futuriste dans une ville désertique, très beau et bien prenant.
Short Peace Possession
Les 4 court sont très différents dans les thèmes et les dessins.

Parlons peu, parlons chiffre, il faut savoir que Short Peace se termine en une soirée. Comptez deux heures pour terminer la partie Ranko Tsukigime’s Longest Day et une heure et demie pour visionner l’ensemble des court métrages sur le disque. Même si le gameplay de Ranko Tsukigime est assez plaisant (c’est probablement le meilleur Sonic de ces dernières années) et que vous relancez volontiers certains niveaux pour découvrir les passages secrets et tâter les high scores ça reste assez court. Accompagnez ceci que le jeu était proposé à un tarif assez excessif (20 à 30€) à son lancement. Il est désormais vendu au tarif d’un film plein tarif sur Amazon, ce qui paraît plus raisonnable.

Dans un registre tout autre je me permets de vous informer que vu la distribution chaotique et l’accueil qui lui à été fait (par un public peu qualifié, certes) ce jeu risque de se monnayer bien bien cher dans le turfu. Amis collectionneurs, vous êtes prévenus !le filou

Laisser un commentaire