Ayant plus ou moins connu le monde du PC avec systématiquement une fenêtre ouverte réservée au MMORPG Dofus dans mon adolescence, c’est avec grand plaisir que j’ai vu que Ankama continue sa conquête du transmédia en enrichissant son univers avec le long métrage d’animation Dofus Livre 1 Julith.

Dofus Oeufs

Omelette sacrée

Le film raconte donc l’histoire de Joris, un garçon de 10 ans vivant dans la cité de Bonta avec son père adoptif l’Ecaflip Kérubim Krépin. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu’à ce que Julith -bad guy du film- décide de voler les restes du Dofus Ébène, un œuf de dragon qui dans le jeu est l’objet le plus puissant et le plus convoité des joueurs. C’est donc malgré lui que Joris va embarquer dans sa propre aventure et découvrir les liens qui l’unissent à cet artefact.

Avec Dofus Livre 1 Julith on étend donc l’univers du dessin animé diffusé sur France 3. Le personnage de Joris que nous avons découvert à la TV comme un petit bonhomme écoutant les aventures racontées par Kérubim va vivre sa propre histoire. Au travers d’1h48 d’animation d’une qualité plus que correcte (et d’une introduction somptueuse) on découvre les nouveaux personnages Bakara (l’huppermage, nouvelle classe du jeu) sœur du défunt mari de Julith et Khan Karkass un iop stupide tout en muscle (rien d’anormal pour les joueurs de Dofus). Je tire également ma Coiffe Bouftou à la dynamique des combats extrêmement bien chorégraphiés et qui filent une patate d’enfer au film à des moments qui permettent une respiration narrative.

Dofus Livre 1 Julith mechant

Le personnage vraiment cool du film !

Julith et ratures

J’aime énormément le côté Transmédia de Dofus (et d’Ankama en général), il me semble d’ailleurs qu’ils sont pionniers dans ce domaine, cependant j’ai du mal avec quelques éléments du film. Cependant pour un premier long métrage d’animation qui est censé faire découvrir l’univers coloré de Dofus je trouve que l’on est beaucoup trop dans la nouveauté, même pour moi en tant que « vieux » joueur j’ai du mal à reconnaître certains éléments et beaucoup de références manquent à l’appel. Pas de PNJ célèbres comme Ottomai, des classes de personnages sont carrément absentes du long métrage, la ville de Bonta est dessinée de façon fantaisiste par rapport au jeu et j’en passe, en gros ça manque de liant. Je ne dit pas que le film est mauvais, loin de là ! Mais c’est à mon sens une erreur de faire abstraction de tout ce qui fait Dofus dans un court métrage censé poser les bases et -encore une fois- faire découvrir l’univers Ankama à un nouveau public.

Au passage j’ai lu pas mal de critiques qui parlaient d’un problème d’homophobie dans le film : en effet on découvre dans le film un Osamodas très très très (genre beaucoup) maniéré, dépeint dans le long métrage comme la tata de service. Plus qu’un problème homophobique je pense que ce personnage dont j’ai oublié le nom est surtout là en opposition (maladroite certes) avec le macho-bogoss-drageur Khan Karkass. C’est tout sauf subtil et un peu dérangeant quand on sait que le public visé est assez jeune. Pas une mauvaise intention mais un résultat vraiment pas terrible.

Ki pour dj svp ???

Pour ceux qui suivent l’univers Dofus-Wakfu depuis le début et qui ont également consommé tous les dessins animé, avec Dofus Livre 1 Julith Ankama place une continuité qui ravira les fans apportant même son lot de réponses à certains éléments de la série. J’espère vivement que les quelques 20 minutes qui ont été amputés suite à la demande du distributeur du film pour le format cinéma seront intégrés dans la version DVD ! Car même si le film se tiens relativement bien dans son ensemble certains éléments / personnages sont survolés et la fin est carrément expédiée au lance-pierre !

Et puisque je n’ai pas abordé ça une seule fois dans ma critique : je rappelle que Dofus Livre 1 Julith est une production 100% Française, que nous avons là un long métrage d’animation de qualité et que vous n’avez rien d’autre à aller voir au cinéma. Rien que pour ça allez vous acheter deux ou trois places pour soutenir une initiative qui manque clairement dans un pays qui regorge de talentueux animateurs ! Car bon, si Ankama veux 1 millions d’entrées pour mettre en route le livre 2 et au vu de la distribution du film, c’est pas gagné !

chokeretdessu

Tofu tout flamme
  • Animation au top !
  • Une histoire sympa, pas ouf mais sympa.
  • Certains personnages bof.
  • Mais Julith ❤

Retenez-donc :

Dofus Livre 1 Julith réussi son pari de porter l'univers Ankama sur grand écran. Même si certaines choses restent perfectibles je suis néanmoins impatient de découvrir ce que pourrait nous réserver un Dofus Livre 2 !

3.5