Paris 2014 – Retour sur les Distant Worlds

Distant Worlds cover paris 2014

Vous vous souvenez de mon compte rendu des Distant Worlds de 2013 ? C’était à la fois un excellent moment et une vaste blague. Excellent de par la prestation et le -presque- « show » d’Arnie Roth et Nobuo-san et catastrophique de par l’organisation de La Fée Sauvage. Bref Les Distant Worlds qui se sont déroulés le 8 Mars 2014 à Paris ont-ils évolués ?

Distant Worlds Paris 2014 public
La communauté la plus dangereuse de fanboys réunie en un seul endroit. #Danger

Premier bon point : les places sont numérotées, plus de soucis de placement comme l’an dernier. La représentation commence donc avec à peine 5 minutes de retard, on est déjà bien loin de la grosse demi heure d’attende et de galères de l’an passé.

Arnie entre en scène sous un déluge d’applaudissements et joue sans un mot le thème d’ouverture de Final Fantasy et enchaîne avec un medley des thèmes de combat hyper bien foutu, une nouveauté par rapport à l’an dernier qui fait plaisir ! Après l’ouverture, Arnie prends le temps de nous annoncer les prochains morceaux joués, nous explique qu’il est content de retrouver Paris et remercie au passage l’orchestre Lamoureux.

Au final je suis assez mitigé sur certains points et super content d’autres : la programmation était « presque » la même que celle de l’an passée, les thèmes chantés par Susan Calloway étaient exactement les mêmes (c’est pourtant pas ce qu’il manque dans Final Fantasy les thèmes chantés…) et certaines musiques étaient expédiées un chouïa plus rapidement au niveau du tempo. Dans les bonne surprises je retiens la meilleure interprétation ever de Blinded By Light de Final Fantasy XIII qui m’a fait frissonner comme pas possible (et qui me rappelle que j’ai bientôt terminé Lightning Returns) et surtout une grosse nouveauté par rapport aux Distant Worlds de l’an passé : l’opéra de Maria et Draco de Final Fantasy VI. Hyper long, super appliqué et divinement joué c’était le kiff total !

Distant Worlds Paris 2014
Too much legends !

Les Distant Worlds étaient quand même relativement cool ! J’ai conscience que certains points que je juge « négatifs » sont intimement liés au fait que nous y sommes allés deux années consécutives et que la tournée n’a pas eu le temps de se renouveler. Je salue également La Fée Sauvage pour son organisation plus propre de l’événement, comme quoi même avec la censure des commentaires sur leurs page Facebook, les nombreuses relances sur Twitter sans réponses et mon billet pas super gentil ils ont quand même entendu les remarques (PS : ça fait pas de mal de répondre de temps à autres). Aucune idée de comment s’est déroulée la soirée VIP par contre, il est de toute façon hors de question que je re-paye pour cette vaste blague.

Distant Worlds Paris 2014 fin
La fin du pestacle 🙁

Globalement c’était donc bien cool ! Il y a du mieux par rapport à l’an dernier, et même si les deux années ont eu des titres joués assez similaires les nouveautés de ce Distant Worlds Paris 2014 sont quand même assez costauds pour ne pas se sentir lésé. L’opéra était génial, les medley très cool et ce Blinded By Light a été divinement interprété. Je pense laisser quelques années avant de retourner aux Distant Worlds, le temps de renouveler la tracklist , qu’ils préparent une nouvelle tournée et –pourquoi pas- qu’ils changent de salle pour un truc beaucoup plus sympa d’un point de vue acoustique, le palais des congrès de Paris fait de la peine comparé à d’autres salles Européennes… Si vous avez loupé les représentations vous pouvez choper les CD des concerts ici, je les ai à la maison ils sont au top !

ouais collector tavu

3 thoughts on “Paris 2014 – Retour sur les Distant Worlds

  1. Bizarre, je ne suis pas tellement d’accord avec toi quand au non-renouvellement des musiques, j’ai personnellement été assez agréablement surpris de voir qu’il y avait pas mal de changements
    On a quand meme eu, par rapport a l’année dernière:
    -le main thème de final fantasy (en général)
    -hymn of the fayth
    -dear friends (pas certain)
    -Vamo’ alla flamenco
    -kiss me goodbye (c’est personnel je l’avoue, j’étais a la séance du dimanche l’année passée)
    -light eternal
    -le fabuleux, le mirifique opéra bien sur

    Donc ça me semblait un vrai remaniement, surtout que certains montages vidéo étaient différents.
    De plus les musiques étaient mieux « réparties » que l’année dernière meme si malheureusement on a rien eu du 1-2-3-4 (battle with the four fiends était pourtant tellement excellente)

    1. C’est pas faux remarque, en sortant de la séance je m’attendais à plus. J’ai du vouloir m’attendre à plus de nouveautés et forcément j’ai été un peu déçu parce qu’il est évident que c’est dur de renouveler tout le catalogue. Vu sous ton angle c’est vrai que c’est costaud ! Par contre, je préfèrerai toujours laisser passer quelques années avant d’y retourner, peut être avec un peu de chance que Final Fantasy XV sera de la partie :3333333

Laisser un commentaire