Premières impressions – Bravely Default

Bravely Default Avis DilanNoKaze

Jamais je n’ai eu une telle impression de nouveauté avec un RPG qui pourtant puise son inspiration dans les formules éprouvées et approuvées du passé. Bravely Default est un peu le contre exemple qui te prouve que le J-RPG n’a nul besoin d’évoluer et que les codes qui ont amené le RPG Japonnais a devenir ce qui l’est sont suffisamment solides.

Vous contrôlez une équipe de 4 personnages ayant chacun un élément de leur caractère ou de leur passé qui vous pousse à accrocher tout de suite et a découvrir ce qui se cache derrière eux. L’enjeu principal est dicté par Agnès Oblige, une jeune vassale du cristal du vent qui va devoir réveiller ces pierres légendaires pour venir a bout du mal inexpliqué qui ronge leurs monde. Même si l’intrigue est classique, nul doute qu’elle est amenée à s’étoffer au fur et a mesure de l’aventure, j’ai d’ailleurs très hâte de découvrir le fin mot de cette histoire !

Bravely Default Avis Agnes ChibiBravely Default n’est cependant pas parfait pour autant, du haut de mes 7h40 et 20 secondes (précision, efficacité) quelques petites choses ont titillé mon esprit espiègle et fragile. J’apprécie énormément le fait que pas mal de choix de gameplay soient justifiés par des décisions narratives, genre l’encyclopédie qui répertorie le bestiaire du jeu est apporté par Rigabel l’amnésique de service. Du coup quand certaines possibilités ne sont pas intégrées par le scénario ça apporte un sentiment étrange. Le Bravely Second par exemple -système qui permets d’agir n’importe quand en échange de points de sommeil- n’est que peu abordé par l’histoire et j’ai plus l’impression de tricher en l’utilisant que de profiter d’un réel choix de gameplay. D’ailleurs ce système de points de sommeil peut être obtenu soit en laissant sa console en veille soit en achetant directement avec son argent réel des potions spéciales. L’autre point un peu « tâche » c’est -toujours dans le système de combat- le fait que l’on puisse invoquer un de nos potes en combat à l’aide d’une commande d’appel directement intégrée dans les commandes du jeu. Ok c’est cool et l’idée et sympa, par contre j’aurais aimé avoir un système un peu moins bordélique : aucune limitation de niveau n’est apposé sur cette fonctionnalité, et envoyer un mec niveau 90 lancer une attaque qui défonce sa race sur des boss de début de jeu ça casse un peu l’immersion et le sentiment d’accomplissement. Ok j’ai le choix de ne pas les utiliser, mais j’aurais tout de même aimé que le système ne soit pas aussi aléatoire, car l’idée de base est sympa !

Bravely Default Avis Artwork
Vous croyez que c’est un Artwork ? Non non c’est juste une ville !

Arrêtons de critiquer un peu, passons aux points positifs de Bravely Default (rassurez vous, y’en a une liste plus que conséquente) ! Premier point : vos globes oculaires (aussi appelés yeux) ne vont pas en revenir. Même si le choix de direction artistique a mi chemin entre 3D et artwork n’est pas foncièrement innovante elle habille particulièrement bien le titre et donne une personnalité vraiment unique à Bravely Default. La 3D de la 3DS est pour le coup assez bien exploitée et joue pas mal sur la découpe de plans et les effets de parallaxe. Niveau sonore c’est un bonbon pour les oreilles : les musiques de Revo sont complètement en adéquation avec la situation et envoient grave même avec les deux petits haut parleurs de la 3DS. A noter aussi que c’est la première fois de ma vie que j’adhère à un thème de « méchants », comme quoi !

Bravely Default Avis AgnesÉnormément de bonnes idées pour ce qui est de l’utilisation de l’objet 3DS en tant que support de jeu. Tout est bien pensé pour que ce soit la 3DS et seulement la 3DS qui puisse faire tourner Bravely Default, le mini-jeu de reconstruction du village de Tiz est ultra addictif et mélange streetpass, spotpass et patience. Un peu comme vos jeux de construction par navigateur qui demandaient de revenir X heures plus tard pour avancer les travaux. Vous pouvez recevoir de nouveaux villageois à exploiter via les fonctions online de la console ainsi que des « titans ». Pour ces derniers j’ai pas trop compris l’intérêt, a part de pourrir ton village de tâches rouges et d’avoir des niveaux pas possible à battre…

Bref mon aventure  Bravely Default démarre extrêmement bien ! Nul doute que je suis parti pour une aventure à durée de vie conséquente (7h de jeu et toujours au chapitre 1, alors bon) ! En tout cas je suis content d’avoir rapidement adhéré au concept et à l’histoire du titre assez vite. Si vous voulez vous procurer Bravely Default, bon courage en tout cas, car le titre est indiqué « en réappro » de partout… Fouillez bien vos Fnac et Carrefour locaux pour avoir une chance je pense !

ouais ouais ouais

9 thoughts on “Premières impressions – Bravely Default

  1. Bravely Default est clairement une bouffée d’oxygène, tu as bien raison. Il est probablement le plus gros RPG de 2013, ou au moins celui qui peut se permettre de bomber le torse.

    Je suis assez d’accord avec toi pour le manque d’intégration de certaines mécaniques de gameplay dans le scénario. Et plus généralement, je te rejoins sur tout ce que tu dis (et surtout sur la qualité des musiques !).

    Dans les points négatif, je rajouterai le scénario trop « nian nian ». Certaines phases sont trop mielleuses, mais ça reste rare. Ceci dit, réveiller 4 cristaux pour sauver le monde, et faire face à des vilains qui veulent empêcher Ognès d’y arriver (ouais, j’le prononce à la Tiz), c’est pas très original. D’ailleurs, l’héroïne est parfois pénible, je trouve, jusqu’au chapitre 3 (je crois).

    Les Donjons sont aussi vraiment nuls. Presque aucune phase d’énigmes, des répétitions et aucune audace dans leur level design.

    Enfin, il semblerait que dans la deuxième phase de jeu (j’en suis qu’à 17 heures je crois), il faille revenir faire tous les donjons déjà effectués… Pour moi, c’est de l’ajout artificiel de durée de vie.

    Mais globalement, ça reste vraiment un bon RPG, et le nombre incroyables de mécaniques de jeu est un réel plaisir !

  2. 7h de jeux et tu as déjà mis un texte sur ton blog, moi, je l’ai fini, et je me dis qu’il faut que je fasse de même, mais je ne trouve pas la motiv. Niveau durée de vie, il faut compter une 40aine d’heures (j’ai un peu traîné par moment, mais je n’ai pas tout fait non plus).
    Niveau perso, pour revenir sur le commentaire avant le mien, les héros ont tous un moment où ils sont pénibles (sauf peut-être Tiz qui ne m’a pas trop saoulé). En fait, la 1ère moitié du jeu, l’histoire est sans plus mais on découvre l’univers, la seconde moitié, l’univers est lourd, mais le scénar prend de l’ampleur (j’en dis pas plus, je ne vais pas non plus te spoiler :))

    1. Ouais j’ai posté un premier avis maintenant car me connaissant le test arrivera en 2015 xD.

      Tiz est peut être un peu trop d’accord avec tout le monde à mon gout, mais bon c’est un RPG « classique » donc on passera sur les caractères affirmés et les fortes personnalités…

Laisser un commentaire