Premières impressions – Tales of Xillia

Ban_avis

Parce que un RPG c’est long et qu’il est rare d’avoir affiché un « Fin » aussi rapidement que d’autres genres du jeu vidéo je vous propose un avis-bilan de ma sauvegarde actuelle pour vous donner un aperçu assez complet de ce qu’est Tales of Xillia !

Même si il existe des ratés dans la série (ça arrive après tout) la saga « Tales of » de Namco reste pour moi un nom solide dans le J-RPG traditionnel. Entre conservation et innovations les jeux s’enchaînent et se ressemblent sur certains points et divergent sur d’autres. Ce qui du coup amène à la saga « Tales of » une caractéristique intéressante : chaque vieux jeu est aussi « rejouable » que les nouveaux « Tales of » du fait d’une homogénéité graphique et d’un système de combat reposant sur une base commune mais apportant son lot de subtilités selon les épisodes.

Tales of Xillia bilan
Dix petites heures c’est déjà pas mal !

Aujourd’hui je vous parle du tout dernier sorti en Europe : Tales of Xillia. Après avoir attendu comme un foufou mon facteur pour déballer la Tales of Xillia Milla Maxwell Collector Edition et après plus de dix heures de jeu au compteur je me permets de vous en toucher deux mots d’autant que pas mal d’entre vous m’ont réclamé un avis sur ce RPG.

On commence le jeu et bim direct un choix : « Milla Maxwell » ou « Jude Mathis », en effet l’histoire principale et le point de vue incarné changera en fonction de votre choix à ce moment du jeu. Personnellement je ne comprends pas les personnes qui ne commencent pas avec la très réussie « Milla Maxwell » qui est à des années lumière niveau charisme de Jude, enfin bref ! En commençant on apprends pas mal de choses sur Milla Maxwell et le tutoriel en début de jeu est un immense défouloir qui vous fera dire « Wait, je vais être aussi pété que ça pendant tout le jeu ?! ». N’ayant pas envie de vous gâcher votre plaisir je reste explicitement très flou sur les événements et les explications du jeu, croyez-moi : ça vaux le coup !

Au niveau du système de combat je vais être bête à dire ça mais j’ai jamais pris autant de plaisir à farmer mon xp ! Le système de combat de Tales of Xillia repose sur la base commune instaurée depuis le premier « Tales of » et apporte un système de liens hyper intéressant et addictif. En gros d’une pression sur la croix directionnelle vous pouvez choisir avec quel allié vous « lier » en combat et former un binome qui sera plus efficace que séparément. Chaque allié possède ses spécificités à la liaison, l’un peut vous guérir, un autre vous protéger ou encore vous aider à réaliser de longues combo. Très franchement rien à dire sur les combats ! En plus la jauge de liaison sur la gauche vous permets de déclencher des attaques combinées donc c’est carrément chouette !

Tales of Xillia
Free Hugs.

A l’image de Final Fantasy X et de son sphérier pour réellement progresser dans Tales of Xillia vous devrez dépenser des points obtenus à chaque changement de niveau pour activer des compétences sur une espèce de toile d’araignée géante.

Au niveau des déceptions je reproche d’emblée à Tales of Xillia une simplification de certains aspects du jeu : exit les énigmes de donjon par exemple. D’habitude je suis pas contre les changements, je suis plutôt pour même si il s’agit d’une évolution. Là on est plus dans un tronquage pur et simple d’un des systèmes qui faisait le charme de la série. Heureusement les saynètes sont toujours là rassurez vous !

L’histoire est plutôt cool et plaisante à suivre, quelques éléments du scénario peuvent paraître prévisibles mais dans la globalité ça reste très sympa à suivre. Graphiquement pour de la PS3 c’est vrai que c’est assez pauvre mais c’est le standard de la licence « Tales of » et très franchement je trouves que c’est suffisant. Si vous n’avez pas passé le cap vous pouvez choper un exemplaire du jeu ici !

Ouais

8 thoughts on “Premières impressions – Tales of Xillia

  1. J’entame ma 40éme heure(en théorie je suis devant le dernier donjon de l’histoire), c’est vrai que c’est pas mal. Personnellement je le trouve mieux que tales of graces : une histoire plus adulte (ça reste du tales), des personnages un peu plus riche et surtout un game play plus claires, on prend le temps de nous expliquer les diverses subtilité là ou graces nous balancer tout en 3 combats (après c’était mon premier tales, donc pas du tout familier avec les artes piloté au joystick)

    Gros reproche au jeu pour l’instant sur le choix du ‘point of view’ au début qui se révèle très perturbent à un moment de l’histoire, on a le sentiment qu’il se passe énormément de choses de l’autre coté (cité dans des saynètes) tandis que du notre, on se retrouve avec une simple explication qui à l’air d’être mieux présenter en face. Au final je ne suis pas du tout convaincu de l’intérêt de la chose qui finalement nous oblige à faire une nouvelle partie.

    J’ai également choisi Milla, mais avec le recul je recommanderai Jude (je pense même que le jeu à été fait de son coté au départ, et Milla n’est ‘qu’un ajout’)

    1. Je sais pas si je recommencerais le jeu et c’est vrai que compte tenu du fait que les deux héros restent collés tout le temps je trouves ça peu intéressant. A la limite le point de vue de Alvin aurait été plus sympa, au point où j’en suis dans l’histoire pas mal de choses restent cachées à son sujet.

      1. Alvin est clairement le personnage (jouable) le plus intéressant de l’histoire.
        Elize et Rowen possèdent un bon potentiel mais sont malheureusement laissé en retrait.

        La deuxième partie devrait être rapide avec les bonnes options débloquées au grade shop (comme pour Graces le platine est dans mon viseur).

  2. Pour ma part j’ai commencé d’abord avec Milla, mais j’avais l’impression qu’elle avait déjà un background qui m’était totalement inconnu. Donc j’ai recommencé avec Jude, qui lui « débarque » autant que moi dans l’histoire. J’accroche étrangement un peu moins que sur Graces F, mais je ne suis pas très loin encore…

  3. Bonjour Sylvain,
    Comme j’ai bien aimé le J-RPG Final fantasy X, crois-tu que Tales of Xillia m’intéresserait ? Je dis cela car je ne sais plus que Tales of mais je n’ai pas accroché cette licence. J’avais une démo pour l’un d’eux et comme il était trop long à démarrer, j’ai vite abandonné.

Laisser un commentaire