[In Ciné] Insaisissables

Insaisissables affiche

Ban_In_Cine

[In Ciné] Insaisissables

Avec un casting de rêve et une bande d’annonce complètement alléchante Insaisissables avait tout pour attirer mon attention (ouais je suis pas super difficile à la base). Le tour de magie à plusieurs millions de dollars n’a visiblement pas trop réussi à se faire apprécier de la critique journalistique, qu’en est il de mon avis (celui que tu attends avec impatience) ?

Insaisissables commence comme un bon apéro : une mise en bouche qui vous annonce que vous allez vous régaler tout du long de ces 2h en ayant l’intelligence de vous garder de la place quand les choses vont devenir sérieuses. En gros l’histoire raconte l’aventure de quatre jeunes magiciens hyper talentueux qui vont se faire contacter par un ordre mystérieux dans le but de créer quelque chose de vraiment gros (surprise, j’en dit pas plus).

Insaisissables Photo
Les Expendables de la magie.

Outre l’esthétique impeccable du film, le sentiment d’immersion du spectateur est assez intense et au final on dirait presque que le film n’est qu’un show de magie conçu uniquement pour nous.  Les acteurs jouent « bien », c’est pas la performance du siècle mais ça reste correcte dans l’ensemble d’ailleurs la rouquine du film dont j’ai oublié le nom ressemble un truc de fou à la nana dans le Visiteur du futur (dont j’ai oublié le nom aussi, cette critique est très professionnelle). La grande force du film c’est de jouer avec votre cerveau, chaque tour de magie est une surenchère de « Mais putain c’est impossible ce qu’ils ont fait » qui pourtant sera expliqué de manière logique plus tard en se foutant bien de votre gueule (c’est Morgan Freeman qui le dit). Chaque scène vous retournera le cerveau, et puis en fait non et puis en fait si, ah quoi que non, ah mais putain si (ça dure 2h comme ça). Et au final on se retrouve avec un scénario « sympa » mais qui casse pas des briques jusqu’à ce que la fin se dénoue en agissant comme un « MAIS PUTAIN COMMENT J’AI PAS VU CA AVANT ?! ». Insaisissables est frustrant dans sa maîtrise de se jouer du spectateur et est exactement construit à l’image du sujet du film : la magie. Chaque scène se joue du peu de matière grise que vous avez (je n’ai pas une haute opinion de vous) pour attirer votre point de vue là où il ne se passe pas grand chose, ce qui rends le dénouement d’autant plus frustrant.

Insaisissables Photo 2
La petite sirène a dérapé.

Insaisissables n’est clairement pas mon genre de film (je préfère la bonne science fiction ou l’héroïc fantasy) pourtant je ne regrette pas une seule seconde  mon choix. Mon incompréhension face à la critique presse est d’autant plus grande, enfin bref allez vite passer un moment merveilleux dans votre cinéma !

Ou je suis con

3 thoughts on “[In Ciné] Insaisissables

  1. Je sors tout juste de la séance. J’ai pris mon pied.
    Clairement pas un film qui marque les esprits pour des années. Mais il fait ce qu’on lui demande. Voir plus avec cette fin !

Laisser un commentaire