[Test] Deadpool The Game – PS3 / Xbox 360 / PC

deadpool-cover-front

Test Deadpool The Game DilanNoKaze

[Test] Deadpool The Game

Dans les jeux que j’attends depuis un moment j’avais noté le jeu vidéo adapté du comics Deadpool pour quelques raisons : j’adore le personnage, c’est incontestablement celui que je préfère de l’univers Marvel et je suis toutes ses aventures depuis un petit moment, quand j’ai vu ce qu’allaient donner le jeu dans les premiers trailers je m’attendais au meilleur. Puis quelques licenciements par le vilain Activision sur le studio de développement High Moon m’ont un peu fait douter de la qualité du produit fini, mais bon il est enfin là et on attaque tout de suite !

deadpool
L’ambiance est posée.

Le jeu attaque de façon a nous mettre rapidement dans l’ambiance, on se retrouve face à Deadpool qui parle avec lui même et lui même (ils sont 3 dans sa tête) en train de se demander ce qu’il pourrait faire. Soudain « Mais on a cas faire un jeu ! Et si on rappelait ce mec de chez High Moon Studio ! » Une fois le scénario du jeu très vite survolé par le mercenaire muté on se retrouve à le diriger dans son appart qui fait énormément penser à celui de Dante de Devil May Cry. Très vite les choses sont exposées : Deadpool nous parle, nous insulte, se moque de tout et n’importe quoi et surtout : ne se tais jamais !

Allez petit rappel vite fait : Deadpool est décrit comme un anti-héros de Marvel. Après l’injection d’un facteur guérisseur dans son corps qui le laissa mutilé à vie Wade Wilson travailla en tant que mercenaire pour des petits boulots, on le retrouve de temps à autres chez les X-men, chez les Avengers ou encore dans l’espace. Il est doté d’un second « pouvoir » assez atypique qui est le « Comics Awareness », Deadpool sais qu’il est dans un comics et s’adresse directement au lecteur.

Le cœur du jeu en lui même est assez pauvre, Deadpool ne vise pas à être un grand jeu avec un gameplay hyper bien ficelé. Au contraire même tout est là pour montrer que l’on fait un jeu vidéo pour satisfaire le caprice d’un personnage pas bien dans sa tête. On dégomme des ennemis à tour de bras. On peut dépenser des « Deadpool Points » pour acheter des upgrades, très sincèrement ce n’est pas la partie la plus passionnante du jeu, et même si elle n’est pas non plus ratée on sent clairement que la force du jeu est ailleurs.

deadpool
Les combats sont pas fous fous, mais c’est pas DU TOUT la force du jeu !

Combien de fois j’ai rigolé à ne plus en pouvoir dans ce jeu ? Je ne les compte pas vraiment. Sérieusement de temps en temps dans un jeu quand une situation est drôle je laisse échapper un sourire -voir un petit « haha »- dans Deadpool j’ai a plusieurs reprises carrément eu l’obligation d’appuyer sur start tellement je rigolais seul avec ce personnage divinement bien retranscrit. On parle souvent de 4ème mur à briser qui désigne le sentiment du joueur de ne pas être sollicité directement sinon par les actions que fait son avatar en jeu. Dans Deadpool c’est carrément à grands coup de buldozer que ce mur est brisé : Deadpool nous engueule, nous traite de noob si on se démerde mal avec lui, il nous explique le scénario, engueule les dév du jeu … Une quantité innombrable de petites choses qui font que même si le gameplay ne case pas des briques, bah que Deadpool est un super jeu que je citerais comme la meilleure adaptation en jeu vidéo d’une oeuvre. Si vous aimez le personnage et l’univers Marvel en général vous allez adorer, d’ailleurs l’univers du jeu ou les références de l’histoire ont déjà été abordées dans les comics (si je vous parle de Genosha ça vous parlera).

deadpool
Dans la tête de Deadpool il se passe d’incroyables choses.

Vraiment un pur jeu comme j’en aimerais plus souvent, c’est clair que de par son coté répétitif dans les affrontements on dit que c’est « un peu » dommage, mais le reste est fait avec tellement de bon gout à coté que je suis obligé de fermer les yeux sur ce que je juge être un détail comparé à la génialissime écriture du personnage de Wade Wilson, de sa schizophrénie, de son aptitude « Comics Awareness » (Video Game Awareness pour le coup) et de l’univers Marvel très bien foutu. ACHETEZ LE !

référence au jeu sisi

4 thoughts on “[Test] Deadpool The Game – PS3 / Xbox 360 / PC

  1. Il fallait s’en douter : le jeu vaut surtout pour son ambiance unique. Rien que pour cela, il reste intéressant … Mais il va peut-être falloir attendre que le tarif baisse un petit peu ! 🙂

  2. Un pote me l’a preter et étant un gros fan de deadpool je n’ai vraiment pas du tout était déçu ! C’est clair que si tu achète le jeu c’est juste pour le trip schizophrénique et le fan service ! Il y en a juste assez ! ni trop, ni trop peu.
    L’obscession des gros nibards, les arc en ciels, les vannes à deux balles… C’est vraiment une excellente adaptation du personnage !
    Après il est clair que je ne l’aurais pas acheter, le jeu est beaucoup trop court, je l’ai terminer en une après midi sans speeder. 40 euros pour la durée de vie cela m’aurait fait sacrément mal, car quand la fin est arrivé j’étais : « Ah… c’était ça la fin… Déjà ? »
    En effet mieux vaut attendre une baisse de prix !

Laisser un commentaire