Burger Quest E02S01 – L’E3, petits meurtres entre amis

Ban Burger Quest

Burger Quest E02S01 – L’E3, petits meurtres entre amis

Miam mian j’espère que vous avez faim car vous allez avoir un copieux Burger Quest bi-mensuel. Spécialement destiné à l’E3 vous allez manger notre avis sur cette excellente cuvée qui nous a réservé bonne matière à débattre.

Toujours en collaboration avec Game Pad et Alexis Lemée nous vous proposons donc un rendez-vous bi-mensuel.

Voici la carte du jour :

  • News
    • Sarah : Horizon, la conférence Indé de l’E3
    • Alex : Wind Waker HD
    • Dilan : Final Fantasy XV et Kingdom Hearts III
  • Coup de Coeur / Gueule :
    • Alex : Communauté de joueurs
    • Sarah : Tearaway sur PS Vita
    • Dilan : La nana de WiiFit en personnage jouable de Super Smash?!
  • Débat :
    • L’E3, petits meurtres entre amis.
    • Microsoft VS Sony
    • Nintendo
    • Editeurs Tiers
    • Indies, OUYA
  • Vos Questions

Ecoute Podcast Burger Quest

[podcast]http://dilannokaze.fr/Podcast/BQS1EP2.mp3[/podcast]

Téléchargement direct dispo ici (clic droit > Enregistrer sous).

Comme d’hab on espère que ça vous a plu ! Bonne nouvelle le podcast est disponible sur iTunes ici (abonnes toi bâtard), du coup on prends comme d’hab vos remarques constructives en compte hein !

Je suis bon

5 thoughts on “Burger Quest E02S01 – L’E3, petits meurtres entre amis

  1. Hey très bon podcast que j’ai dévoré ce matin sans en perdre une miette !
    En même temps, quand sa parle de Zelda et Nintendo (même si ça troll un peu … mais un tout petit peu 😉 ), c’est toujours bon pour moi ^^

    Continuez comme ça !

  2. Oui, je vous permets de dire que vous avez un fan et je vous permets de dire que c’est moi votre fan 🙂
    Bon ceci étant dit, je voudrais revenir sur votre podcast et plus précisément sur mes questions, enfin sur vos réponses ^^. Parce que ma question ce n’était pas exactement de savoir pourquoi l’E3 est l’E3 et pourquoi le Paris Games Week c’est de la merde – enfin vous avez dis ça avec plus d’élégance 😉 – mais je voulais savoir si vous ne trouviez pas ça vexant ?
    L’E3 ça fonctionne parce que c’est bien placé dans le calendrier, parce que ça parle anglais et que ça vise la « cible » la plus large (celle des anglophones), parce que c’est polyvalent et parce que y’a plein de pognon.
    Vous le dites aussi, le TGS est plutôt centré sur le Japon et le marché japonais. Mais rappelez-vous dans le passé l’E3 et le TGS rivalisaient en terme d’audience et d’exclus annoncées. Je veux dire que le fait que ce soit japonisant n’était pas un frein. Et si on va par là, l’exemple actuel du TGS prouve que l’on peut faire un salon qui ne soit pas qu’une succursale de grande surface comme le PGS même si on ne s’adresse qu’au public de son pays.
    Le TGS avait aussi une aura parce que le Japon est un des berceaux du jeu vidéo, et j’ai la sensation que l’E3 a acquis ses lettres de noblesse à mesure que Mircosoft grandissait sur le marché US. Vous voyez où je veux en venir 😉 En France aussi peu prétendre à une certaines culture du jeux vidéo, je veux dire que nous ne sommes pas que des consommateurs. Nous avons des studios et des créateurs que l’on peut qualifier d’acteurs majeurs du milieu – Ubisoft en tête -. C’est pour cela que personnellement je trouve assez vexant que justement nous n’ayons droit qu’à un ridicule salon « commercial ».
    J’aime comme vous avez taillé le PGW 🙂 je suis d’accord avec ça mais après vous dites qu’un des intérêts de l’E3 c’est de pouvoir bien lancer les campagnes de com, que plus tard ça serait trop court pour bien communiquer sur un jeu. Mais je suis sûr que vous comme moi, nous ne voulons pas d’un salon qui se base sur de la simple communication marketing, nous voulons des infos, du rêve, de l’inédit, pas la vidéo bien rôdé des agences de com. Critiquer le PGW sur son aspect publicitaire et argumenter pour l’E3 sur sa place stratégique pour le com c’est bizarre.
    Pour la visibilité d’un côté vous dites que c’est important d’être à l’E3 pour être vu et ensuite que peut importe où se font les annonces puisque l’essentiel les jeux et que l’on soit informé. Je pense que si Ubisoft annonçait le prochain Assassin’s Creed depuis Limoge ça ne pénaliserait pas le jeu – sauf si in game ça se passe à Limoge -.
    Pour finir sur Arnaud Montebourg ce n’était pas vraiment une blague, plutôt une petite provocation mais basée sur une idée sérieuse. Montebourg est censé relancer la production nationale et Ubisoft comme vous le dites est un leader mondial des éditeurs de jeux vidéo. Même si les studios sont à Shanghai ou à Montréal ça m’empêche pas Ubi d’être d’essence française et nous n’avons pas tant que cela d’industrie aussi bien placé dans la hiérarchie de son domaine. Personnellement, je ne trouverai pas idiot que la France mette cela en avant. Vous le dites bien, les salons tiennent entre autres grace aux syndicats qui les soutiennent et le notre de syndicat est un peu mollasson ; alors ne serait-il pas intéressant que le gouvernement qui voudrait relancer l’industrie française mette de l’argent par exemple pour donner à la France les moyens d’avoir un salon un peu plus crédible que celui que l’on a. Un événement où au moins Ubi et les autres studios français indé ou non – avant qu’ils ne ferment tous – puissent être en lumière et avoir le tapi rouge ? Bien sûr, il n’est pas question de concurrencer l’E3, ni même le TGS, mais on pourrait à terme peut-être concurrencer la Gamescom. Mais surtout ça nous permettrai d’avoir un salon de jeu vidéo à la hauteur des joueurs français. Je sais que je suis un peu rêveur, mais sans rêves on s’ennuierai très vite.
    En tout cas encore bravo pour votre podcast, vous répondez super bien aux questions qui vous sont posés. Après si je devais être un brin critique je dirais qu’on en a tellement mangé de l’E3 ces derniers jours qu’on frôle la saturation ^^ mais au moins vous avez fait un joli panorama sur un ton sympatique et parfois à la limite du troll mais c’est ça que l’on aime 😉
    Petite précision je n’ai pas un blog de question comme j’ai cru l’entendre dans le podcast, j’ai un blog de jeux vidéo mais c’est vrai que si on me laisse poser des questions je suis très prolixe :p

  3. En fait Remy le problème c’est que qui dit grand événement dit avant-première et annonces. On ne peut pas faire 15 salons par an si c’est pour redire la même chose, montrer les mêmes images et lancer les mêmes démos. La Gamescom souffre déjà un peu d’être une redite de l’E3. Ca passe car la gamescom est un salon semi-pro (le public accède à une partie du salon) contrairement à l’E3 qui n’accueille pas le public mais uniquement les professionnels. La gamescom a son utilité car bien placé (en plein milieu de l’Europe donc accessible par un maximum de monde).

    Les annonces on peut les faire de partout, mais tu sembles oublier qu’il n’y a pas que les conférences… ca c’est l’aspect visible de l’iceberg, derrière il y a les démos de jeux, plus de jeux que ceux présentés officiellement sur le salon, des jeux dont le public n’a pas encore le droit de connaître l’existence (DNA), des échanges entre journalistes et dev. L’intérêt d’un salon comme l’E3 est multiple : une partie est liée à la communication « publique » et l’autre à la communication « journalistes ».

    Des salons comme l’E3 c’est des mois de préparations et un investissement énorme, en temps et en argent. A celà s’ajoutent les événements BtoB comme l’IDEF par exemple, organisé par le SELL (plus grand salon jeux vidéo BtoB à l’échelle de l’Europe) plus d’autres salons majeurs comme la PAX. Les développeurs ne peuvent pas passer trop de temps à préparer des trailers et des démos, ils doivent travailler aussi ^^. Les journalistes non plus n’ont pas les poches extensibles, surtout en ce moment, ni en france ni ailleurs.

    Ce n’est que mon avis mais je préfère que la France mette son pognon dans la prolongation du crédit d’impôt en faveur de la création de jeux vidéo plutôt que dans l’organisation de salons tape-à-l’oeil.

  4. Je rajoute une petite chose à propos du TGS. Le TGS n’a plus l’aura d’avant car le jeu vidéo japonais n’a plus l’aura d’avant tout simplement. L’age d’or du jeu vidéo japonais est terminé. L’an dernier 75 % des jeux présentés au TGS étaient des jeux pour mobile.

    Une grande partie des jeux présentés la bas ne seront jamais distribués chez nous, ou éventuellement, des années après. Les gros jeux japonais « exportables/bancables » sont présentés à l’E3… Pour finir sur Ubi, le groupe est présent dans plus de 28 pays dans le monde maintenant, Ubi n’est plus franco-français depuis 1996, ca serait donc un peu vexant de dire aux autres 27 pays qu’ils sont anecdotiques dans l’histoire du groupe je trouve.

    La priorité c’est la pas le rayonnement du jeu vidéo français dans le monde, c’est sa survie. Atari, Infogrames, Eden Games, Hydravision, Étranges Libellules, Sega France, Darkworks, Mindscape, Birdies Road etc Tous ces studios français sont morts et c’est pas un salon professionnel qui coûtera des millions qui arrangera la situation de ceux qui tentent bon gré mal gré de conserver les emplois et leur entreprises sur le sol français.

  5. Quelque erreur comme pars exemple de dire que les nouvelle console seront un pc d’entre de gamme de maintenant c’est faut c’est un pc haut de gamme sinon super podcast vous gagnez un nouveau poditeur :p

Laisser un commentaire