[Chronique] Le jeu vidéo en France

Ban_chroniques

Alors que le cinéma en France peine à se renouveler et s’embourbe dans un cycle perpétuel d’adaptations plus ou moins foireuses de bandes dessinées, de nanards racontant la vie de deux beauf passant la crise de la quarantaine et de suites à n’en plus finir on peut se demander ce qu’il en est alors pour le jeu vidéo ? La question est alors de savoir si le jeu vidéo en France existe, et si oui qu’est ce que ça donne, que vaut-il à l’étranger ?

jeu vidéo en France Arkedo Studio
Celui là vous l’avez pas vu venir !

Retour vers le futur

Le jeu vidéo en France à commencé très tôt, mais n’a réellement pris de l’ampleur qu’après l’arrivée sur le marché d’acteurs nationaux importants proposant des produits parlant plus à l’Hexagone (Astérix, Spirou, Les Schtroumpfs et j’en passe), premier réel pas de la France dans le jeu vidéo.

Sachez aussi que la France à été pionnière dans un domaine : le survival horror. On attribue très souvent ce genre à Capcom avec sa célèbre licence Resident Evil eh bien sachez tout de même que sans Alone in The Dark réalisé par Frédérick Raynal en 1992 pour Infogrammes on n’en serait certainement pas là avec le genre. Même si certains conteste son statut de pionnier du genre il n’en reste pas moins celui qui l’a le mieux défini et dont les codes sont toujours utilisés de nos jours.

Le jeu vidéo en France c’est has been  ?

Même si majoritairement on ne parle pas (assez, à mon gout) d’auteurs célèbres de jeu vidéo en France cela ne veux pas dire que le jeu vidéo est mort chez nous ! Bien au contraire, cette génération de machines a d’ailleurs accueillit de nombreux titres que vous connaissez tous plus ou moins :

  • Dishonored, crée par Arkane Studio et édité chez Bethesda
  • Hell Yeah ! Wrath of the Dead Rabbit, Arkedo Studio et édité par SEGA
  • Heavy Rain de Quantic Dream que Sony à pris sous son aile
  • Rayman Origins et qu’Ubisoft édite et distribue lui même
  • A Game of Throne et Game of Thrones Genesis par Cyanide Studio édité chez Atlus
  • Tout les Just Dance édités et développés chez Ubisoft
  • From Dust chez Ubisoft
  • Bioshock 2 (level design par Arkane Studio)
  • Les adaptations DS de Alice au pays des merveilles par Étranges Libellules
  • et de nombreuses autres…
jeu vidéo en France Michel Ancel
Michel la déconne.

Qu’est ce qui arrive ensuite ?

Les supa’ grosses prod’ Françaises arriveront bel et bien à partir de 2013 et certaines se vendront bel et bien par palettes de 36 entières. J’en veux pour exemple Rayman Legends qui arrivera sur Wii U dans pas si longtemps que ça et risque de bousculer pas mal la plateforme en y ajoutant une dose de gameplay asymétrique ou encore Beyond Two Souls future grosse production de Quantic Dream  par extension de David Cage qui est un des jeux les plus attendus dans les exclusivités Playstation.

Remember Me, future bombe annoncée éditée chez Capcom risque également de faire énormément parler de lui à sa sorte annoncée cet année. J’ai vraiment hâte personnellement !

Autant dire que le jeu vidéo en France a un bel avenir sur le moyen terme, on peut dors et déjà se sentir tranquille pour un moment je pense. Vous n’êtes pas convaincus ? Je me permets une petite liste pèle mèle d’auteurs connus dans le jeu vidéo : Michel Ancel, Éric Chahi, Frédérick Raynal, David Cage (de son vrai nom David De Gruttola), Eric Viennot … Tous ont participé à créer quelque chose et très souvent leurs travaux sont admirés peu importe l’age de leurs projet.

Par extension on pourrait citer quelques studios Français célèbres, plus ou moins actifs (certains ayant déposé le bilan) mais qui ont bel et bien fourni un travail de qualité comme Étrange Libellules, Cyanide stydio, Ubisoft, Arkedo Studio, Arkane Studio, Infogrammes ou encore Ankama…

jeu vidéo en France Remember Me
TELLEMENT D’ATTENTE POUR ÇA, JE N’EN PEUX PLUS !

Le Vilain petit Connard

Je parles je parles mais bon j’oublie de tire que tout n’est pas si rose pour le jeu vidéo en France, en effet c’est bien beau de faire des dizaines d’écoles pour former aux « métiers du jeu vidéo » mais c’est quand même mieux de pouvoir le faire si il existait bel et bien des opportunités d’embauche derrière. On ne se privera pas de dire que travailler dans le jeu vidéo en France ça révèle clairement de l’utopie, le peu de boites du secteur préférant investir dans des étrangers plus compétents et plus souples que vous question horaires (voir le billet de gamekult dédié au problème).

Il existe aussi des contraintes financières qui font que la France n’est pas le meilleur endroit pour la création, sinon c’est certain que plus d’entreprises ouvriraient des antennes de développement chez nous, mais c’est un sujet que je ne maîtrise pas assez au point de vouloir le développer. Vos éclaircissements là dessus sont les bienvenus en commentaires !

deal with it

7 thoughts on “[Chronique] Le jeu vidéo en France

  1. J’ai rencontré il y a quelques temps le boss d’Arkedo, c’est un vrai passionné à l’ancienne. Tu sens bien que des gars comme ça aiment leur métier et tout ce qui les importe est de faire un bon jeu, pas un jeu commercial et certainement pas de respecter une date de sortie imposée par des quelconques têtes pensantes dans des bureaux qui disent qu’un jeu doit sortir à telle date pour maximiser les profits 😛

  2. J’ai beau relire l’article, j’ai du mal à te suivre. Où tu voulais en venir avec cet article ?
    C’est dommage que tu n’approfondisses pas un peu plus surtout avec un titre aussi large. Pourtant le début est cool et je pensais en apprendre un peu plus sur ce milieu aujourd’hui.

    Désolé de commencer la semaine avec un commentaire aussi « critique », allez sans rancunes 😉

  3. @cocole – Intéressant, étrangement ça m’étonne pas. Surtout quand on voit la qualité de Hell Yeah ! qui est totalement inattendu et frais dans ses promos 🙂

    @Meporg – Pardon, je conçoit que ce n’est pas évident car c’est vrai que c’est la seule chronique où je n’ai pas évoqué le « but » directement. ^^

    Le but était juste de parler de ce qui est fait en France et de montrer que malgré la domination Américaine et Japonaise il existe du jeu vidéo fait en France. Mes excuses j’essayerais de détailler les prochaines, promis 😀

  4. Excuse moi de me permettre de faire un peu de pub au passage, même si ça sert avant tout à élargir ce présent billet (de plus, tu m’as l’air ouvert à plus d’informations, j’en profite). Il n’y a pas longtemps, mes éminents collègues d’Archaic ont interviewé une figure française du jeu vidéo, Jéhanne Rousseau des studios Spiders à qui l’on doit entre autres les adaptations console des derniers Sherlock Holmes et plus récemment, le développement de Of Orcs And Men. C’est une personnalité intéressante, du genre à ne pas donner dans la langue de bois dès qu’il s’agit de parler de sujets pouvant être sensibles (même si par respect, on a préféré occulté et/ou adoucir certains passages de son discours). Bref, pour en savoir plus, parfois, rien de mieux que de laisser parler les acteurs eux-mêmes 😉 .

    L’interview de Jéhanne Rousseau faite aux Utopiales 2012 : http://www.archaic.fr/articles/interview-jehanne-rousseau-camille-bachmann

    Et puisque j’y suis, en 2011, dans ces mêmes colonnes, Jéhanne Rousseau était également passée sous le crible des questions en compagnie de Éric Chahi : http://www.archaic.fr/articles/interview-eric-chahi-jehanne-rousseau

    PS : Encore désolée, surtout qu’en plus, il s’agit de sacrés pavés à engloutir ^^

Laisser un commentaire