[Chronique] Rejouer à un jeu

Un des problèmes qui commence à apparaitre avec les nouvelles générations de consoles c’est la revue à la baisse du degré de rejouabilitée de certains titres. C’est à dire la facilité qu’on à à le ressortir du placard une fois qu’on l’a terminé.

L’avant – L’après

La grande nouveauté sur les jeux vidéo, c’est leur narration très cinématographique. Certains ont une conception très Holywoodienne, d’autres ont moins de prétention mais délivrent tout de même une expérience riche en narration. Il est à souligner que ces problèmes n’existaient pas avant : il y à 20 ans on ne jouait pas à Mario pour son scénario (quoi que, maintenant aussi remarque), de même pour Final Fantasy ou le prétexte à l’aventure des premiers épisodes était de trouver/rassembler un Cristal est lointain devant la (trop grande) complexité des précédents opus.

Un mal ou un bien? Chacun est libre de juger, je suis pour ma part partisan du « ça dépend », chaque expérience est unique et c’est aux développeurs de faire et assumer certains choix (libre à nous de critiquer après, la presse Française est tellement forte dans ce domaine) !

En tout cas une chose est sûr c’est que cette évolution narrative (étroitement liée au Hardware plus puissant) influence la rejouabilité de certains titres. Pour ma part je relancerait difficilement Final Fantasy XIII-2 après l’avoir fait une première fois, du fait de la scénarisation importante de ce genre de titres, c’est comme proposer à quelqu’un de revoir un film qu’il à vu deux jours avant : l’expérience n’est pas du tout la même que la première fois. Alors que certains « anciens » titres comme Pokémon (qui est lui aussi un RPG) sont très plaisants à jouer du fait de leur prise en main immédiate et de leur narration simplifiée.

La belle époque de l'avant DLC.

Le syndrome du couloir.

Apparu sur ces dernières consoles, le « Syndrome du couloir » consiste à linéariser le déroulement du jeu (cela s’applique aussi bien au level design qu’au scénario, moins riche et plus dirigiste), le vieillissement du public et la politique de DLC encouragent ce genre de pratique simplifiant le déroulement du jeu. Misant donc d’avantage sur une histoire plus qu’une expérience en générale, il est donc logique que le degré de rejouabilité des jeux actuels soit moins bon.

Bien sur l’apparition des modes multijoueur sont une façon artificielle de donner envie aux joueurs de remettre leurs jeux dans leur consoles, mais dans 10 ans cette solution aura définitivement disparue : les serveurs de jeu auront été fermés (le jeu étant donc amputé de cet atout), alors que les anciens jeux comme Mario ou Final Fantasy VII qui conserveront une expérience intégrale et bien plus plaisante à suivre.

Violent la fin.

Une question de gouts avant tout !

Je conçoit bien sûr que cette chronique est soumise avant tout à mes gouts, et que ces avis sont personnels. Même si je pense que vous vous retrouverez ans la majorité des cas décrits, y’en aura toujours un pour me dire « mais n’importe quoi Final Fantasy XIII-2 c’est hyper rejouable ! » (Je LOL d’avance du mec qui me dira ça ). :hugright:

Personnellement je constate que c’est le catalogue de jeux actuels (Xbox, PS3, Wii) qui n’est pas très rejouable : j’ai terminé mon Enslaved ou mon Assassin’s Creed, je le range au placard et j’attends le suivant. Aucun intérêt à le sortir deux semaines après tant le scénario est trop présent pour garder une bonne expérience de jeu. Pour y reprendre du plaisir il faudra attendre d’avoir « oublié » le déroulement de l’aventure pour ne pas avoir à refaire le jeu en connaissant son déroulement par coeur.

Oh ma partie passe de 10 à 30h de jeu !

Les cas à part.

Bien sûr il existe des cas isolés, à l’instar du paragraphe précédent tout dépend de votre profil, les adeptes de Speedrun n’appréhendent pas de la même façon les jeux et seront plus enclins à le recommencer immédiatement après dans le but de faire un meilleur temps, au dépit de l’immersion. De même pour les Trophy Hunter et autres Achievement Addicts qui peuvent multiplier leur temps de jeu par 3 ou 4 pour afficher un 100% dans leurs statistiques. Comme on dit, chacun son truc !

Comme toujours le but des Chroniques pour moi n’est pas de faire un article très long (bravo si vous l’avez lu en entier, vous ferez parti des 3 seuls :rotfl: ), mais je suis curieux de lire vos avis et d’échanger sur le sujet. N’hésite pas à critiquer de façon constructive mon avis ou compléter certains points que j’aurais survolé !

17 thoughts on “[Chronique] Rejouer à un jeu

  1. Franchement j’ai plusieurs fois hésité à me refaire Ocarina of Time mais entre Skyrim et Skyward sword pas trop le temps.Mais je penses le refaire un jour et cette fois en Master quest ^^

  2. Tout à fais d’accord avec toi sur la majorité de tes dires cités ci-dessus; Concernant final fantasy, c’est vrai que ceux d’antan me manque, je me rappel encore de final fantasy VIII aujourd’hui , j’avais cette drôle d’impression à l’époque de vivre une parcelle de vie à travers ce jeu, on s’identifier vraiment au personnage, alors que les final fantasy récent , je les ai presque déjà oublié .
    Après les jeux que j’aimerais refaire, en premier ce qui me viens à l’esprit c’est portal 2, metal gear solid 2, silent Hill, resident evil ( le premier sur ps ou le remake sur Game cube), shenmue, jetset radio, parasite eve 2; Voilà ce qui me viens à l’esprit de suite, tu en pense quoi?

  3. Ah! Je ne suis pas le seul à ne pas vouloir refaire les jeux en Hard pour debloquer un trophée inutile… si je suis un fervent fan des titres bien scénarisés, je déplore juste de
    e pouvoir y rejouer avant plusieurs mois ou années… des jeux comme Mass Effect ou Dragon Age ont, pas leur scénario à embranchement, un bel intéret, mais le pas qu’à pris l’histoire empêche de relancer u ne partie tout de suite. Rien ne vaut un bon jeu d’Arcade!

  4. J’ai récemment récupéré sur le PSN les Final Fantasy sortis sur PSOne pour y rejouer, mais j’aimerai bien qu’ils passent en compatible PS Vita pour que je puisse jouer dessus x)

  5. @Orni – Je me rappelles qu’à une époque on pouvait installer des jeux PSX sur sa PSP (application non-officielle), c’était tellement bon comme soft. 😀

    @Xavier Titiks Henry – C’est sur qu’à part l’argument Trophée/Succes les jeux n’ont pas vraiment de contenu à proposer une fois l’histoire terminée (hormis le multi, mais j’en ai déjà parlé plus haut).

    C’est clair que les jeux d’arcade traverseront les ages sans jamais dénaturer leur « fun » initial ! 🙂

    @GirlsodaPschitt – Héhé merci de ton avis, c’est vrai que à l’époque de la PS1 on avait deux vies : celle dite IRL et celle avec ton Final Fantasy (et la seconde était autrement plus passionnante !). Ce qui est dommage avec les Final Fantasy récents c’est qu’on peut pas relancer une partie après l’avoir terminé : on connait déjà l’histoire et aucun à coté ne peut justifier de relancer sa sauvegarde (la belle époque du Gold Saucer et des jeux de carte de FF VIII…). Très bons choix pour tes jeux, moi Shenmue j’aimerais me les faire un jour car je suis passé totalement à coté de la Dreamcast (ah tiens ils ressortent en HD ça tombe bien) :rotfl:

    @s4mk1ng – Typiquement le genre de jeu intemporel que tu pourra relancer même dans 10 ans 🙂

  6. Un peu que ça devait être bon ! xD

    Maintenance ils essaient de tout te vendre. Je suis sur qu’ils vont me sortir un : « non mais en fait vous avez achetez une version compatible PS3/PSP, si vous voulez la PS Vita en plus, faut aligner les euros… »

  7. Pour ma part je suis pour une fois pas vraiment d’accord avec toi. Tout comme un film que j’apprécie, refaire un jeu même ultra scénarisé ne me dérange absolument pas.
    Je suppose que tu as vu plein de fois tous les Star Wars, pourquoi ne pas refaire un Assassin’s Creed. Pourtant tu prends plaisir à revoir le Star Wars alors que tu le connais limite par coeur. Si la qualité de narration d’un jeu est aussi bonne qu’un bon film alors ça ne pose absolument aucun problème.

  8. Je suis d’accord avec toi ça dépend des jeux !
    Moi qui est énormément de mal à refaire un jeu, jeu que pourtant j’ai adoré, je ne pourrais pas le remettre dans ma console, je prend Bioshock par exemple, récemment j’ai eu envie d’y rejouer, je l’ai mis dans la console, j’ai jouer 20 min et je me suis fais chier car j’ai déjà tout vu ! Le problème c’est que j’ai sans cesse besoin de nouveautée et d’originalité, des amis à moi ne jouent qu’au multi de jeux pratiquement, moi je ne touche pratiquement jamais au multi donc encore moins de rejouabilitée.
    Ca me chagrine de ne pas pouvoir jouer un jeu parceque je sais que 20 min après l’avoir lancer ça sera que du déjà vu ><' Je me desespere.
    Après il y à des exceptions, comme Dead space 1&2, de suite après les avoir finit, je les ai recommencer 3 fois ! Mais ça s'explique par la claque gigantesque que j'ai pris et par la simplicité de gameplay et l'ambiance (c'est à cause du fait que je suis un grand trouillard et j'ai était très étonner de l'avoir fini, une fierté en somme)

  9. J’ai bien aimé ta chronique, qui est très pertinente et je suis tout à fat d’accord avec toi sur le fait qu’un jeu où tout est concentré dans son scénario hollywoodien réduit le potentiel de rejouabilité. Suffit de prendre pour exemple Yakuza 3, il a beau être génial, une fois que tu t’es tapé 30h de jeu avec 10-15 heures de cinématiques, ça donne pas envie de s’y remettre tout de suite.

    Je pense aussi qu’il y a la difficulté du jeu qui est a prendre un compte, quand on voit certains jeux où on est totalement assisté on ne voit pas l’intérêt de refaire un jeu en sachant qu’il n’y a en fait aucun challenge et que l’expérience de jeu va être exactement la même.

  10. @Kenny – Merci 🙂 C’est vrai que la difficulté – le challenge – conditionne un peu à relancer le jeu, l’exemple typique que j’ai c’est The Last Story : Très sympa à jouer, bon gameplay et histoire sympa mais bon la facilité du jeu décourage un peu à le relancer pour assouvir sa soif de challenge :rotfl:

    @Iwashi64 – dead space après le scénario c’est avant tout l’ambiance qui pousse peut être à relancer une partie (trouillard comme je suis je te comprends :ghost: ). Par contre à l’inverse j’aurais peut être plus de facilité à remettre Bioshock dans la console, enfin les gouts et les couleurs ! 🙂

    Par contre, je suis comme toi et je privilégie largement l’expérience solo que le multijoueur, et ça je m’y ferait jamais de ne pas commencer un jeu par l’aventure solo !

    @AlexisLemee – Disons que étant donné que tu joue moins sur consoles HD que nous tu connait peut être moins ce genre de problèmes, sur Wii la rejouabilité est plutôt bonne et le scénario est très souvent annexe (prétexte à l’aventure).

    J’avoue que Assasin’s Creed était peut être pas le meilleur exemple que j’ai pu trouver, mais par exemple Asura’s Wrath (que je n’ai pas fait encore) compte une bonne quantité de cinématiques qui rendent des pans entiers de jeu ou le joueur n’est que spéctateur, se dire 3 jours après l’avoir fini « allez je me refait une partie » n’est pas chose aisée, car les à coté du scénario qui poussent à la découverte ne sont pas nombreux (encore une fois pour AW ce ne sont que des suppositions, étant donné que je n’ai pas fait le jeu).

    Je conçoit évidemment que cet avis est personnel, et que évidemment tu as raison quand tu parle de ces films que tout bon geek à revu 50 fois. Relancer un film ou un jeu est avant tout une question de gouts et de culture, c’est indéniable ! 🙂

  11. Bioshock dude = ) 1 et 2 sans relache jusqu’à ce que j’en soit dégouté lol ^^

    Ce qui est fortement improbable vu la qualité de cette franchise merveilleuse tant en terme de narration que d’origninalité.

  12. Moi je vois 3 grandes catégories de jeux :

    1) il y a des titres que je refais au moins une fois par an. Évidement ce sont souvent de vieux titres car en les connaissant bien, on les fini en quelques heures. Par exemple chaque année je me refais Zelda a Link to the Past, Quackshot, Sonic 1, les Streets of Rage, Shadow of the Colossus, etc…

    2) les RPG et jeux d’aventure. On a souvent envie de les refaire, mais on manque de temps. Parfois on s’y remets mais pour lâcher l’affaire au bout de quelques heures, par exemple , j’ai souvent essayé de refaire FF7, mais j’abandonne toujours involontairement à la sortie de Midgar. Là je suis en train de faire Secret of Mana, que je redécouvre et fait découvrir à ma compagne et comme on peut y jouer à 2 ça nous motive pour arriver au bout. Mais même là c’est difficile avec nos emplois du temps. Mais bon les RPG c’est un peu particulier, faut vraiment en vouloir pour les refaire et surtout qu’ils soient TRÈS bons à la base et qu’ils aient bien vieilli (comme le vin). Ce qui n’est pas, à mes yeux, le cas de la majorité des RPG sortis ces dernières années avec des scénars cucul, à dormir debout, et hyper prévisible… bref on ne rêve pas trop en y repensant. Je m’emballe plus à l’idée de me refaire un bon gros Fallout 3 qu’un J-RPG.

    3) Tous les autres genre : j’ai toujours pensé que les jeux de plus d’une douzaine d’heures c’était chiant car ils finissent par être répétitifs. Il vaut mieux court et intense que long et chiant, un peu comme la vie, mais les dev semble avoir la priorité inverse actuellement et beaucoup sont très mal calibré à mes yeux. D’ailleurs je regarde de plus en plus le site http://howlongtobeat.com/ avant d’acheter mes jeux maintenant car à la limite je préfère un bon God of War ou Gears of War avec une petite durée de vie et dans lesquels on se replonge vite, ou pour se refaire les meilleurs moments, qu’un Assassin’s Creed ou un Metal Gear etc…

  13. @Dentifritz – Merci de ton commentaire, sans l’avoir forcément explicitement exprimé c’est vrai que je pense à peu près comme toi (Quackshot :inlove: ). Les RPG, sans forcément recommencer de A à Z si le jeu est bien foutu tu peux tenter les quêtes secondaires etc. Même si généralement l’histoire principale vaux largement mieux (même si Skyrim déroge à la règle).

    Les J-RPG c’est spécial quand même, déjà c’est un genre que certains amateurs de RPG vont pas forcément apprécier, et c’est très souvent eux qui scénarisent le moindre truc qui rend le jeu parfois chiant à refaire.

    Merci pour le site, je connaissait pas du tout, et je pense que je vais redécouvrir des titres de ma ludothèque grâce à toi ! Metal Gear est un excellent exemple d’ailleurs, je n’ai toujours pas acheté MGS4 car je connait le Kojima (3h de jeu 6h de dialogues) alors je préfère me réserver le temps plus tard de le faire, histoire de dire que ça y’est j’aurais fait les 4 principaux opus ! 🙂

  14. Je serai capable de refaire une dizaine de fois de suite les portals, même si je les connais par coeur !!! et je suis d’accord que selon si les jeux ont trop de cinématiques, tu n’as pas trop trop envie de le refaire deux fois de suite.

  15. J’aime pas trop recommencer les jeux. Une fois fini c’est rare que j’y retourne. Ou alors il faut vraiment que ce soit un jeu que j’adore. Mais dans tous les cas je en le recommence pas 3 jours après, mais quelques semaines/mois/années après, oui pourquoi pas.

Laisser un commentaire