[Critique Ciné] La Colline aux Coquelicots – Nice Try !

Gorō Miyazaki est le fils du talentueux Hayao Miyazaki, fondateur des Studio Ghibli à qui l’on doit déjà les excellents Nausicaa de la vallée du vent, Ponyo sur la falaise, Mon voisin Totoro etc. Autant dire que quand on à un papa avec un portfolio aussi bien garni, on est attendu au tournant ! D’autant plus que le premier film du fils Les Contes de Terremer n’a pas été accueillit comme il se doit par les fans (ennuyeux et éloigné de l’esprit du studio entre autres). C’est donc dans ce contexte qu’on lâche les désormais habituels 7€ nécessaires pour aller mater le film (sérieux ça fait mal).

Le casting au complet, avec une meilleur réalisation ça aurait pu.

 

Synopsis – made in Allociné

 

Umi est une jeune lycéenne qui vit dans une vieille bâtisse perchée au sommet d’une colline surplombant le port de Yokohama. Chaque matin, depuis que son père a disparu en mer, elle hisse face à la baie deux pavillons, comme un message lancé à l’horizon. Au lycée, quelqu’un a même écrit un article sur cet émouvant signal dans le journal du campus. C’est peut-être l’intrépide Shun, le séduisant jeune homme qu’Umi n’a pas manqué de remarquer…

Une intrigue? Oui ? Quoi ? Ou?

Alors que au contraire de Hayao qui nous pose les bases du film en 5 minutes grand maximum, Gorō prend bien son temps et le prend un peu trop. Pendant 40 minutes de film je me demandait « mais putain Umi tu cherches quoi ma grande !? ». Oui oui car c’est une héroïne qui capte toutes les attentions du film, son personnage est assez réussi et nous montre qu’elle est à la fois forte pour être la femme à tout faire de la maison, mais tout de même fragile et à la recherche de l’amour. Mais bon, sans trop spoiler : entre une maison à retaper, les taches quotidiennes ménagères, la disparition d’un proche et la recherche de l’amour on peut dire que sa vie est un sacré bordel qui nous perd plus qu’il nous émerveille. C’est bien dommage car certaines scènes répétitives (corvées ménagères) étaient largement dispensables sur certaines parties du film pour tenter de faire décoller l’intrigue à la place.

L'intrigue met un paquet de temps à décoller.

Un dessin pourri.

Alors là oui je ne mâche pas mes mots (haters gonna hate comme on dit), mais quand on s’appelle Ghibli il me semble que la moindre chose serait de fournir une qualité au dessus qu’un simple épisode de Naruto. Eh bien non, dès qu’un personnage s’éloigne un peu il est simplifié à son maximum : deux points pour les yeux et un trait pour la bouche. Ça calme hein !

Bon sinon, je ne suis pas fan du style de dessin (avec un titre pareil, vous vous en doutez) mais cette simplification perd un peu le spectateur. Et avec les personnages qui portent tous le même uniforme, je vous garantie que ça aide pas ! Sinon niveau  décor le travail est excellent (CF photo du dessous) et c’est d’ailleurs ce contraste animation/décor qui fait ressortir les défauts du film. Vraiment dommage…  :struggle:

Superbes décors - contrairement au charadesign

Nice Try !

On sent vraiment le potentiel du film après avoir passé les premières 40 minutes (et sur 1h30 de film ça fait beaucoup). L’histoire tend enfin à décoller et c’est un peu moins le bordel dans la tête à Umi, même si j’ai pourri le film jusque là mais bon le divertissement est tout de même présent. J’ai même failli (j’ai bien dit failli) tirer ma petite larme à la fin, mais ma voisine de gauche s’est pas retenue en tout cas !

Niveau rythme et intrigue on reste quand même au dessus Des Contes de Terremer, ce qui laisse présager – on l’espère – de meilleurs productions du fils Miyazaki.

6 thoughts on “[Critique Ciné] La Colline aux Coquelicots – Nice Try !

  1. Woave t’es vachement sévère sur le film, je suis d’accord pour dire que certaine scène son un peu « mou » en ce qui concerne les tâches ménagère mais très franchement je trouve bien ce film. Pour un second film de Goro ça prouve qu’il a quand même de bonne idée. En ce qui concerne le scénario « made in Allociné » je trouve que c’est un peu abusé de dire ça, franchement j’ai accroché. Bon après ça reste mon avis ^^

  2. A Oui autre chose.

    Ce qui nous a marqué (Ma copine et moi), c’est surtout le contexte du film, les années 60, ce moment ou les gens veulent ce modernisé mais que les autre veuille absolument garder ce patrimoine.

  3. Les idée c’est pas Goro, c’est le papa qui est au scénario pour l’adaptation du manga de Tetsurô Sayama, et il est pas tout seul puisque c’est le scénariste des comptes de termere qui bosse dessus avec lui ^^

    Goro c’est occupé de la réalisation.

  4. @Platypus Geek – Je me suis peut être mal expliqué sur ce point, mais en fait c’est la réalisation qui es pénalisante pour une bonne lecture du film (répétition des actions, l’intrigue est mal dosée, les personnages sont largement en dessous des décors niveau qualité…). Et c’est dommage car on sent vraiment l’envie de raconter une belle histoire, et c’est d’ailleurs enfin à la fin qu’on commence à accrocher au film… soit sur les 30 dernières minutes !

    @williballz – Oui le film est sympa (comme précisé en conclusion) mais franchement largement en dessous d’un film réalisé par le maître. Le contexte est bien, l’histoire est sympa mais c’est clairement les choix de réalisation qui plombent un peu le déroulement du film.

    Ah et pour le « made in Allociné » c’est tout simplement pour dire que j’ai piqué le synopsis sur leur site (CF le lien dans le titre) rien de plus :silly:

Laisser un commentaire