Skyrim, le jeu de la vie…

Voici mon avis sur le jeu Skyrim, ne l’ayant pas à 100% terminé je ne formule pas un avis définitif sur le jeu de Bethesda. Mais bon en ayant dépassé les 100 heures de jeu je me permet de vous livrer un avis très proche de celui que vous pourrez lire dans le test définitif qui sera noté (pour les faignants qui ne veulent pas se taper un pavé de lecture).

Du Tolkien pour consoles

Sérieusement je ne pensait pas adhérer autant à Skyrim, et pour cause j’ai joué à Oblivion sur le tard et le moteur graphique du soft semblait dépassé. J’était cependant curieux des avis sur la toile, jusqu’à voir les notes tomber. Puis la récompense ultime « Jeu de l’année ». Ah quand même, c’est donc par curiosité que je me suis procuré le 5ème opus de The Elders Scrolls. Et franchement je suis déçu pour rien au monde !

Imaginez vous projeté au sein même des légendes nordiques. On y parle de Dragons, de Falmers et de Trolls dans une taverne autour d’un bon hydromel. Vous l’aurez compris (ou pas), Le monde de Bordeciel (Skyrim en VO) est on ne peut plus crédible !

L’histoire en elle même est assez simple : vous vous réveillez dans une caravane en direction de Helgen pour passer devant le bourreau. In Extremis un hurlement vous sauvera la vie, en relevant la tête vous apercevez un Dragon, ceux qui sont censés être disparus depuis plus d’un siècle. Plus tard dans le jeu, vous découvrez que vous êtes Dovahkiin, un héritier des Dragons. Et vous êtes donc le seul à pouvoir les arrêter.

L’histoire peut paraître simple, et finalement presque bateau pour un jeu de cet envergure, mais croyez moi elle se complexifiera au fil du temps pour prendre une tout autre saveur. Et puis bon, les meilleurs histoires de science fiction ne commencent-elles pas toutes simplement? Jeter un anneau dans un volcan, Détruire l’empire, Sauver une ville …

Malgré le thème nordique, les paysages sont très variés !

Une putain de bonne musique !

Pour souligner votre quête ô combien épique, il vous faut une musique digne des plus grandes légendes. Autant dire que Bethesda à mis le paquet pour sa bande sonore, et ce aussi bien pour le jeu intégralement doublé en Français que les musiques et les bruitages qui viennent renforcer le sentiment de vivre une aventure cinématographique du Seigneur des Anneaux. D’ailleurs le thème principal « Dragon Born » illustre à lui seul l’ambiance qui peut se dégager du soft. Je vous invite à l’écouter et à vous imaginer vous battre contre un lézard géant cracheur de feu.

Un gameplay adapté à vos envies

Un level Design et un Gameplay solides

Ce qui est intéressant en Bordeciel, c’est la construction même du monde qui favorise la prise d’initiative : on vous donne rendez vous à un point précis de la carte et en chemin vous tombez sur une caverne à explorer. Avide de trésors que vous êtes, vous partez l’explorer. Tuez quelques bandits ou Draugr au passage, pour découvrir au final que le lieu cache un secret. Et puis 2-3h plus tard vous vous rendez compte que ce qui n’était qu’un simple appât du gain se transforme en fait en histoire à part entière avec ses subtilités et ses mystères à résoudre… Tout ça pour vous dire que ces situations sont carrément banales dans le monde de Skyrim. Pour vous donner un exemple, sur la bonne centaine d’heures de jeu que je dois avoir, 50 heures sont consacrées aux quêtes secondaires. Et je suis loin d’avoir terminé le jeu (oui je suis méticuleux aussi, ça peut jouer).

Parlons un peu gameplay : d’affilé, votre personnage est ambidextre. Vous pouvez avoir un sort dans une main et une épée dans l’autre, ou bien la jouer en finesse avec un arc ou alors avouer votre passion pour Conan le Barbare et prendre une Hache à deux mais pour découper tout ce qui bouge. Chaque mode de combat présente ses subtilités et ses faiblesses, vous pouvez parer avec une arme à deux mains mais pas avec deux armes équipés, tandis que vous équiper d’un sort de soin pendant le combat vous garantira une vie plus longue sur le champ de bataille… Les possibilités sont immenses et dépendront avant tout de vos préférences.

Comme tout bon RPG, Skyrim dispose de niveaux et de points de compétences à répartir entre les différentes écoles dans lesquelles vous voulez progresser : Magie destructrice, Forgeage, Éloquence, Vol à la tire, Armes à deux mains, Armures légères … ne sont qu’un exemple parmi les nombreuses autres domaines dans lesquels vous pouvez vous améliorer. De quoi monter des personnages uniques à chaque partie !

Petite blague trouvée dans les images de JV.com

Parse Error.

Après en avoir beaucoup entendu parler et en avoir vu quelques uns, il est vrai que Skyrim n’est pas un jeu à 100% parfait sur le plan technique. En effet il n’est pas rare de voir quelques bugs mineurs ponctuer votre aventure, je n’ai jamais eu de bugs extrêmement gênants (hormis deux freeze console, les plus relous). Le reste n’était pas bien grave et faisait plus sourire qu’autre chose. D’ailleurs toute proportion gardée, il est « normal » que la réalisation ne soit pas à 100% parfaite, comprenez que pour proposer un open world et une durée de vie de ouf il est normal que la recette donne lieu à quelques aberrations graphiques (qui je le rappelle encore une fois sont mineurs).

En conclusion, et je le rappelle je ne suis pas définitif là dessus : Skyrim mérite amplement son titre de jeu de l’année ! J’espère que le dénouement de l’histoire sera à l’image de la qualité de tout les autres points cités plus haut. Skyrim c’est la vie !

5 thoughts on “Skyrim, le jeu de la vie…

  1. Heureusement que j’ai pas de console nextgen et que je suis pas un grand fan du jeu PC ^^
    Sinon entre minecraft (oui j’ai replonger, au revoir les longues nuit de sommeil, bonjour les casse-têtes à la redstone XD) et skyrim je ne pourrais plus aller bosser :p

  2. @Platypus Geek – T’as pas la Wii en consoles Next-Gen? :rotfl: :rotfl: :rotfl:
    Skyrim et Minecraft même combat : durée de vie de ouf, jouer aux deux simultanément et un contrat de démission spawn immédiatement sur ton bureau ! 😯

    @AlexisLemee – Tu ne peux pas juger la densité et le degrés de gène de bugs d’un jeu que tu n’a pas testé, pour moi ça n’a aucun sens :silly:

Laisser un commentaire