Cover Salt Bros

Super Salt Bros – Episode 1

Hop ! Voici que surgit de nulle part un clip dédié à un des jeux sur lequel je passe le plus de temps en ce moment (et c’est pas près d’arrêter). Super Salt Bros sera donc un format court compilant mes plus beaux kills sur le jeu de combat de Nintendo. J’espère que ça vous plaira !

Likez partagez et abonnez-vous mes minions ! Ça prends du temps à faire et ce serait cool que vous me montriez si mes vidéos vous plaisent :)

machiavillain cover

Machiavillain : un jeu très Age of Vampires sur Kickstarter

Machiavillain Kickstarter

C’est aujourd’hui que se lance sur Kickstarter le très prometteur Machiavillain ! Je n’ai pas pour habitude de relayer activement les news de jeux, encore moins ceux pas encore dans le commerce mais il faut avouer que ce jeu de gestion a de sérieux arguments pour séduire.

Machiavillain est -pour faire simple- une simulation de maison hantée, né peu de temps après une Ludum Dare deux personnes se sont mis en tête de sortir un jeu complet de leur prototype. Dans les bonnes idées de ce simulateur de meurtres on notera que les règles des films d’horreur doivent être respectés : on ne tue que les personnes isolées, on tue la vierge en dernier et on ne touche pas au toutou !

Machiavillain zombie dungeon

En découle donc plein de bonnes intentions et une base de jeu inspiré par les grands noms des jeux de gestion vraiment cool ! Je n’ai aucune idée de quand le jeu sera terminé (vous savez, les jeux kickstarter et les délais…) mais j’ai réellement hâte de construire mon manoir et d’élever mes mignons pour butter à tour de bras de l’adolescent fêtard !

J’aime également pas mal le parti pris graphique, ceux qui en ont marre de voir du pixel-art dans les jeux indépendants souligneront -j’espère- le côté « Cartoon Network » qui donne un cachet assez sympa.

Machiavillain zombie

Bref : Machiavillain demande la modique somme de 23.000€, c’est clairement pas irréalisable et ça a l’air super prometteur. C’est prévu pour PC/Mac/Linux et … ah oui : c’est Français ! Enfin si avec tout ça vous avez pas capté que j’attends avec impatience le jeu je ne sais pas quoi faire pour vous. Perso ma place est déjà réservée, vivement la Bêta !

Donnez-leur du blé ici !SVP, je veux y jouer.

geste fort

Podcast Cover

Vlog du 09/02/16 – Soldes, Dofus le film, Xenoblade X…

Depuis le temps que je voulais : revoici enfin les Vlogs ! Le but étant de faire une sorte d’édito de chaque mois en revenant sur des articles et des critiques passées, parler de mes différents achats et présenter ce à quoi je joue actuellement. J’espère que ce premier Vlog de l’année vous plaira ! La qualité est pas oufissime et promis la prochaine webcam 1080p est déjà en route pour de plus belles vidéo.

Je compte également préparer d’autres formats sur Youtube sur ce qui me plaît, le seul rendez-vous « fixe » sera donc celui-ci ! Hormis la qualité de l’image (je suis au courant que c’est pas top, et ce sera corrigé plus tard) je suis bien entendu ouvert à vos retours pour que l’on améliore la chose ensemble !

Dofus Livre 1 Julith header 2

Critique – Dofus Livre 1 Julith

Ayant plus ou moins connu le monde du PC avec systématiquement une fenêtre ouverte réservée au MMORPG Dofus dans mon adolescence, c’est avec grand plaisir que j’ai vu que Ankama continue sa conquête du transmédia en enrichissant son univers avec le long métrage d’animation Dofus Livre 1 Julith.

Dofus Oeufs

Omelette sacrée

Le film raconte donc l’histoire de Joris, un garçon de 10 ans vivant dans la cité de Bonta avec son père adoptif l’Ecaflip Kérubim Krépin. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu’à ce que Julith -bad guy du film- décide de voler les restes du Dofus Ébène, un œuf de dragon qui dans le jeu est l’objet le plus puissant et le plus convoité des joueurs. C’est donc malgré lui que Joris va embarquer dans sa propre aventure et découvrir les liens qui l’unissent à cet artefact.

Avec Dofus Livre 1 Julith on étend donc l’univers du dessin animé diffusé sur France 3. Le personnage de Joris que nous avons découvert à la TV comme un petit bonhomme écoutant les aventures racontées par Kérubim va vivre sa propre histoire. Au travers d’1h48 d’animation d’une qualité plus que correcte (et d’une introduction somptueuse) on découvre les nouveaux personnages Bakara (l’huppermage, nouvelle classe du jeu) sœur du défunt mari de Julith et Khan Karkass un iop stupide tout en muscle (rien d’anormal pour les joueurs de Dofus). Je tire également ma Coiffe Bouftou à la dynamique des combats extrêmement bien chorégraphiés et qui filent une patate d’enfer au film à des moments qui permettent une respiration narrative.

Dofus Livre 1 Julith mechant

Le personnage vraiment cool du film !

Julith et ratures

J’aime énormément le côté Transmédia de Dofus (et d’Ankama en général), il me semble d’ailleurs qu’ils sont pionniers dans ce domaine, cependant j’ai du mal avec quelques éléments du film. Cependant pour un premier long métrage d’animation qui est censé faire découvrir l’univers coloré de Dofus je trouve que l’on est beaucoup trop dans la nouveauté, même pour moi en tant que « vieux » joueur j’ai du mal à reconnaître certains éléments et beaucoup de références manquent à l’appel. Pas de PNJ célèbres comme Ottomai, des classes de personnages sont carrément absentes du long métrage, la ville de Bonta est dessinée de façon fantaisiste par rapport au jeu et j’en passe, en gros ça manque de liant. Je ne dit pas que le film est mauvais, loin de là ! Mais c’est à mon sens une erreur de faire abstraction de tout ce qui fait Dofus dans un court métrage censé poser les bases et -encore une fois- faire découvrir l’univers Ankama à un nouveau public.

Au passage j’ai lu pas mal de critiques qui parlaient d’un problème d’homophobie dans le film : en effet on découvre dans le film un Osamodas très très très (genre beaucoup) maniéré, dépeint dans le long métrage comme la tata de service. Plus qu’un problème homophobique je pense que ce personnage dont j’ai oublié le nom est surtout là en opposition (maladroite certes) avec le macho-bogoss-drageur Khan Karkass. C’est tout sauf subtil et un peu dérangeant quand on sait que le public visé est assez jeune. Pas une mauvaise intention mais un résultat vraiment pas terrible.

Ki pour dj svp ???

Pour ceux qui suivent l’univers Dofus-Wakfu depuis le début et qui ont également consommé tous les dessins animé, avec Dofus Livre 1 Julith Ankama place une continuité qui ravira les fans apportant même son lot de réponses à certains éléments de la série. J’espère vivement que les quelques 20 minutes qui ont été amputés suite à la demande du distributeur du film pour le format cinéma seront intégrés dans la version DVD ! Car même si le film se tiens relativement bien dans son ensemble certains éléments / personnages sont survolés et la fin est carrément expédiée au lance-pierre !

Et puisque je n’ai pas abordé ça une seule fois dans ma critique : je rappelle que Dofus Livre 1 Julith est une production 100% Française, que nous avons là un long métrage d’animation de qualité et que vous n’avez rien d’autre à aller voir au cinéma. Rien que pour ça allez vous acheter deux ou trois places pour soutenir une initiative qui manque clairement dans un pays qui regorge de talentueux animateurs ! Car bon, si Ankama veux 1 millions d’entrées pour mettre en route le livre 2 et au vu de la distribution du film, c’est pas gagné !

chokeretdessu

Cover Image Gaming Room

Collection – Gaming Room Version 2

ENFIN ! Depuis le temps que je voulais réaménager ma Gaming Room comme je le voulais. C’est finalement après de longs mois et de quelques passages à Ikea que j’ai enfin pas mal changé la pièce de jeux tel que vous l’avez vue pour la première fois ici.

Gaming Room version 2

J’ai très mal aux jambes mais tout est monté !

Gaming Room version 2 vue2

Much Rouge

Après deux jours de déballage de cartons, assemblage et rangement voici donc à quoi ça ressemble. J’en suis assez content comme vous vous en doutez ! Et comme je suis trop sympa, si jamais vous vous demandez quelles sont les références que j’ai utilisé je les liste ci-dessous :

RéférenceDescriptionLien
SYNASÉclairage à LedAcheter
BILLYÉtagèreAcheter
RISÖFauteuil poireAcheter
ÅDUMTapisAcheter
KallaxÉtagère carréeAcheter

A part pour le canapé et la table basse que j’ai récupéré, c’est donc une Gaming Room 100% suédoise. Il faut dire que c’est tellement pratique et -contrairement à la croyance populaire- vraiment simple à monter. Tout n’est pas encore parfait mais on reste dans le domaine de la finition, il me manque un petit abat jour pour l’ampoule au dessus de la pièce et une façon de mieux mettre en valeur mes Amiibo.

J’ai bien entendu récupéré les différentes choses que j’ai mis en place au fur et à mesure de mes déménagements, par exemple le vidéoprojecteur à déjà été vu sur mon blog ici et les SYNAS ont déjà été abordés ici.

Je ne reviens pas en détails sur les jeux, si ça vous intéresse le listing complet de ma collection est disponible ici. Notez également que cette pièce tel que vous la voyez servira de fond à mes nouveaux vlogs que vous verrez débarquer normalement Dimanche/Lundi.

comme ta

Page 1 sur 137

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén