Odin Sphere leifdrasir

Critique – Odin Sphere Leifthrasir

Difficile de décrire Odin Sphere autrement que par quelques superlatifs : c’est un jeu excellentissime avec une direction musicale et artistique exemplaire, le tout dépeignant une histoire originale et bien foutue. Voilà 7 Selek’, emballé c’est pesé. Maintenant dégagez !

Quoi ? Vous en voulez plus ? Bon, juste parce que j’ai du temps à tuer hein !

Odin Sphere Leifthrasir title

Odin Sphere Leifthrasir (en vrai ça s’écrit Leifþrasir, mais c’est plus chiant pour le référencement) c’est la réédition pour PS Vita et PS4 d’un jeu sorti en fin de vie de PS2. Créé par les talentueuses mains de Vanilla Ware que vous connaissez sans doute pour leur 2D incroyable et détaillée sur des titres comme Dragon’s Crown, Muramasa ou GrimGrimoire. Odin Sphere Leifthrasir est un conte vidéoludique narrant l’histoire de 5 personnages que vous allez incarner à tour de rôle. Chaque scénario débloquant le suivant, jusqu’à vous offrir une vision globale de l’histoire du jeu et les liens plus forts qu’ils n’y paraissent entre les personnages.

L’action se déroule dans le monde imaginaire d’Erion, univers peuplé de démons, valkyries et de fées très largement inspirés -vous en conviendrez- de la culture nordique. Le jeu prend la forme d’un Beat em up 2D auquel on insuffle une bonne part de jeu de rôle avec un système de niveaux et de compétences.

Odin Sphere Leifthrasir

C’est beau hein ? C’est pas un artwork, c’est du in game !

Cœur du gameplay : le système de combat ne joue pas la corde de l’innovation mais de l’efficacité. Ça envoie des projectiles de partout, les coups ont un bon feeling et les combos rendent la maîtrise de votre personnage hyper gratifiante. Et même si 90% du temps vous allez spammer la touche carré (les 10% restants c’est rond), ça reste « visuellement agréable » faute de réelle courbe d’apprentissage des enchaînements. Pour ne rien vous cacher : j’ai attaqué le jeu en normal et je suis mort à tout casser 4-5 fois (et encore, tant j’exagère). Sur 30h de jeu mon quota de défaites font que l’on peut dire que le jeu d’Atlus n’est vraiment pas bien compliqué.

Chose que je déteste habituellement dans les RPGs : les interfaces. Souvent assez lourdes, complexes pour pas grand chose et peu intuitives, et même si mes vieilles habitudes ont tenté de m’éloigner le plus possible de ces coupe-action j’ai pris pas mal de plaisir à trafiquer dans le menu de création de potions ou dans les recettes de cuisines.

Eh oui ! Si Odin Sphere Leifthrasir est si original c’est aussi grâce à son système atypique d’expérience : vous ne gagnez pas de niveaux avec vos combats (enfin si mais très peu) mais en … mangeant ! Alors c’est certain que la réponse à l’adage « Dis-moi ce que tu manges, je te dirai ce que tu es » serait certainement « Un perso Opé Cheat qui a bouffé 200 steak tartare ! ». En plus de demander de soigneusement gérer votre pitance, le jeu vous demande pour vous faciliter la vie d’avoir recours à l’alchimie : « Ça fait quoi si je mélange trois Cubsbanes à une Matière ? » « Mon inventaire est plein, et si je préparais quelques potions ! » sont autant de pensées que vous aurez plaisir à mettre à exécution tellement l’interface est simple et le résultat pouvant changer la donne en combat.

Si vous voulez voir du gameplay en vidéo, j’ai tourné un petit truc ici.

Parlons maintenant de ce qui fait la plus grande spécificité d’Odin Sphere : son histoire. Vraiment le jeu ne n’usurpe absolument pas sa qualification de conte interactif. L’écran de lancement du jeu est d’ailleurs incarné par un 6ème personnage : une enfant qui lit les conte des aventures de chaque personnage. Sur la durée se taper 5 scénarios avec plus ou moins les mêmes boss et les mêmes personnages peut paraître un peu barbant, et c’est vrai. Il y aurait eu un 6ème personnage je pense que j’aurai lâché à regret le jeu, la répétition des arcs narratifs n’aidant pas à tenir éveillé sur certains protagonistes. Finalement c’est 30h plus tard que j’ai pu afficher les crédits du jeu et c’est grâce à cette promesse d’obtenir le fin mot de l’histoire via deux chapitres dédiés qui m’ont tenu en haleine !

Odin Sphere Leifthrasir

Les designs de boss sont sans doute les plus cool !

Odin Sphere Leifthrasir est à conseiller avant tout aux joueurs plaçant l’histoire au centre des attentes du jeu. Pour le challenge et la difficulté : je vous renvoie aux épreuves de Mario Party où vous devez spammer une touche d’action (certes, les meilleures).  Comme chaque produit Vanillaware, Odin Sphere est atypique dans sa manière de raconter : c’est beau, c’est onirique et c’est un peu triste aussi.

J’ai grave envie d’y jouer !Achetez-le ici.

La sorciere de Dragons crown ftw

Overwatch Collector Banner

Achat – Overwatch Collector Edition

Bon on va pas se mentir : la plupart du temps que j’aurais pu passer à mettre à jour mon blog à été aspiré par Overwatch. Du haut de ma centaine d’heures de jeux je me régale réellement sur ce FPS/MOBA de Blizzard et vu la fréquence à laquelle je relance mes parties c’est pas prêt de s’arrêter !

Le collector vous intéresse ?Achetez-le ici.

J’avais acheté l’édition simple « pour tester », car bon c’est un peu con de se retrouver avec l’édition collector d’un jeu auquel vous n’avez pas adhéré. J’ai décidé « d’upgrader » ma dépense avec la Overwatch Collector Edition. Vous conviendrez que vu mon backlog sur le jeu, je lui doit bien ça !

Chose assez unique chez Blizzard : même les packaging sont classes et travaillés. Sur la Overwatch Collector Edition un fourreau permets une fois enlevé de découvrir une superbe illustration du casting -de lancement- au complet (bah ouais, maintenant y’a Ana et Sombra devrait pas tarder) !

Overwatch Collector solider 76 box view

Overwatch Collector goodies

Une fois ouvert on a le droit de jeter un œil à l’ensemble : vous pouvez donc vous vanter de posséder jeu dans un très joli Steelbook, des cartes postales (osef), l’OST du jeu et le très joli guide du jeu qui détaille les personnages, les lieux et le background d’Overwatch.

Overwatch Collector OST

Overwatch Collector postal card

Comme dit au dessus, le bouquin contenu dans ce collector n’est pas un « traditionnel » artbook. La mention « Guide Illustré » indique bien à quoi s’attendre et passe en revue les personnages du jeu, les lieux et le background d’Overwatch. Franchement c’est bien cool et joli, après vu les nouveaux héros et nouvelles maps qui seront ajoutées prochainement forcément il va vite devenir obsolète !

Clou du spectacle, la statue de Solda 76. Ancienne figure d’Overwatch connue sous le nom de Jack Morrison, Soldat 76 est le héro du débutant par excellente mais n’en reste pas moins très intéressant (et ravageur) une fois bien maîtrisé.

Livré dans une version « ça coûte cher la peinture », la statuette du commandant est bien lourde et imposante. Elle est certes en plastique mais le moule utilisé est suffisamment détaillé pour que l’on puisse la classer comme un « beau goodie » ! Si ça vous intéresse, certains ont eu le courage de la peindre, et le rendu est carrément sympa !

Overwatch Collector Steelbook

Avec ma commande sur eBay, le vendeur m’a glissé quelques goodies griffés du logo du jeu, ce médaillon commémoratif de la crise Omniaque est sans doute le plus cool !

Overwatch Collector Edition Medaillon

Blizzard habitue ses fans à cela : ma copie de Overwatch Collector est vraiment superbe est est avant tout conçue pour remercier / faire plaisir aux fans de leur produits. J’en ai tellement marre de voir des éditions agrémentées de quelques DLC et de posters pour prétexter un prix des fois deux fois supérieures. Là c’est cool, j’aime bien, merci Blizzard !

quelle blague bravo

Amiibo Splatoon Vague 2 Head

Achat – Vague 2 Amiibo Splatoon édition limitée

Alors que l’on pensait l’affaire close, Nintendo a décidé un peu à la surprise générale de non seulement sortir une nouvelle vague d’Amiibo Splatoon mais également de rééditer sous de nouveaux coloris les figurines de la première vague. Je pense que vous connaissez ma passion pour ces petites figurines et ce n’est pas une surprise que je vous propose quelques photos de ces beautés ! 😝

Les deux petites nouvelles de cette vague 2 d’Amiibo Splatoon et sans doute le duo le plus beau jamais sorti sont les mascottes du jeu Wii U : Ayo et Oly (Callie et Marie en VO). Des détails très chouettes à base de paillettes, une peinture et une sculpture très propres, ces petites Idol ont décidément tout pour plaire !

Si d’aventure il vous prends l’envie de les ouvrir pour découvrir quels bonus débloquent Ayo et Oly déjà merci de vous éloigner des collectionneurs pour éviter des crises cardiaques inutiles- vous aurez le plaisir de débloquer deux petits concerts directement dans Splatoon. Anecdotique, certes mais ce n’est pas non plus un mal.

Cette réédition touchant un public encore plus spécifique que la première, les exemplaires annoncés en vente sont peu nombreux.Du coup je me réserve le droit de ne pas les ouvrir pour le moment, on verra si je craque mais pour l’instant je les laisse sous scellé ! 😏

Les couleurs de la réédition des Amiibo Splatoon sont particulièrement cool : les petites chaussures dorées du Garçon Inkling, les couleurs bien pétantes et les coloris très streetwear collent à merveille à l’ambiance du jeu.

Cette nouvelle série débloque de nouveaux équipements, il me semble que vous devez réaliser des missions comme avec les Amiibo de la vague précédente pour les obtenir.

Amiibo Splatoon Vague 2

La photo de famille !

La vague 1 était déjà très cool, celle ci l’est tout autant. Ayo et Oly sont vraiment deux ajouts super mignons à cette série de figurines et je ne suis vraiment pas déçu de mes achats !

Si ces nouveaux Amiibo Splatoon vous intéressent n’hésitez pas à suivre ce lien avant qu’il n’en reste plus. On sait tous comme Nintendo ne communique jamais sur ses réassorts et aime jouer la rupture de stock avec ses produits !

RIP le jeu

Tokyo Mirage Session Collector COver

Achat – Tokyo Mirage Sessions ♯FE Collector

A peine eu le temps de vous présenter lors de mon précédent billet ce qui occupait mon temps libre qu’arrive à la maison Tokyo Mirage Sessions ♯FE (prononcez « Sharp effe eu » pour la fin). Disponible pour le moment uniquement dans cette version limitée, voyons voir ce que nous offre le nouveau crossover de Nintendo.

Tokyo Mirage Session Collector

Tokyo Mirage Sessions ♯FE est une petite curiosité que l’on peut ranger dans la catégorie « Non mais laisses tomber ça sortira jamais en Europe » aux côté de Project X Zone, J-Stars Victory VS et quelques autres jeux qui par miracle se retrouvent chez nous.

Mais bon le fait que ça sorte chez nous ne garantie pas une distribution parfaite, et vous en voyez l’exemple parfait : 800 exemplaires produits pour la France, disponible pour le moment seulement via cette édition limitée. Bonne ambiance la communication Nintendo !

Cross-Over inattendu entre les célèbres licences Shin Megami Tensei de Atlus et Fire Emblem de Nintendo, le jeu a reçu un accueil assez mitigé par la presse spécialisée. Même si l’enrobage graphique du titre est digne d’un jeu PS2 poussé à fond je suis tout de même assez curieux pour voir ce que donne l’aventure complète . Et puis bon, c’est pas de sitôt que l’on reverra une collaboration pareille !

Au dernier moment j’ai sorti un bon d’achat Amazon pour faire tomber le prix de cette exclusivité Wii U à 60€ au lieu de 80€ (car le prix de base fait très mal). Au final Amazon m’a remboursé 20€ supplémentaires sur ma précommande, ce qui ramène le prix du jeu à une somme normale raisonnable.

Dans son édition collector Tokyo Mirage Sessions ♯FE contiens :

  • Le jeu
  • Les paroles des chansons sur des flyers à la con
  • Des autocollants
  • Un DLC de costume
  • Un artbook couverture souple format DVD
  • Une Soundtrack Selection sur CD

Pas besoin d’une thèse pour capter que le prix de base de 80€ est juste surréaliste. Même si le jeu sera surement « rare » compte tenu de sa distribution ne payez pas le double de sa valeur pour 4 autocollants…

Tokyo Mirage Session Collector contenu

Globalement l’édition reste sympa -je parle par rapport au prix où je l’ai eu- même si on est plus en face d’échantillons commerciaux pour un vrai CD de musique et un vrai Artbook, mais bon on commence à être habitué !

En plus c’est con, car toutes les illustrations de Tokyo Mirage Sessions ♯FE sont très très belles et méritent vraiment un tirage sur format A4. Du peu que j’ai vu du jeu c’est pour l’instant ce qui m’a le plus marqué.

Très chère de base, je me demande vraiment ce que va devenir cette édition collector de Tokyo Mirage Sessions ♯FE. Soit on est face à un des titres qui va coûter une fortune dans quelques années, soit ce sera de la merde et même les collectionneurs n’en voudront pas. On prends les paris ?

RT si cest triste

Mercy Overwatch

Note de service : DilanNoKaze n’est pas décédé.

Dans la vie de mon blog j’ai dû faire quelque chose comme 4 ou 5 billets du genre « Me revoilà, je ne suis pas mort MDR », celui ci est donc le digne héritée de cette grandissante lignée de messages d’absence.

Il y a des moments où vous êtes motivés et d’autres non, c’est aussi simple que ça. Non pas que la sortie de Overwatch de Bilzzard coïncide comme par hasard avec ma cessation d’activité (bon un peu quand même), mais bon quand vous ne savez pas quoi écrire ou que vous avez une Pasmotivite aiguë ça n’aide pas !

On s’amuse bien sur Overwatch, venez !

Bref ne pas être motivé n’excuse pas mon retard sur beaucoup de choses dont j’aimerai vous parler : « Pourquoi Overwatch est si cool ? », quelques billets cinéma, les jeux auxquels je joue (et qui sont cool)… On a tant de choses à rattraper fils !

Odin Sphere Vita

Qu’est ce qu’il est beau ce Odin Sphere !

Du coup en ce moment entre mes parties de Overwatch (en attendant les parties classées) et Minecraft je joue au portage sur PS Vita de Odin Sphere Leifthrasir. A la base c’est un jeu Playstation 2 passé inaperçu car sorti en fin de vie de la machine, pourtant le studio Vanillaware derrière ce bijou d’animation est réputé pour ses graphismes somptueux (Muramasa, Dragon’s Crown et GrimGrimoire excusez du peu). Bref je pense que vous n’avez pas besoin d’attendre mon test pour y jouer, mais si besoin il ne devrait pas trop tarder ! J’ai également le très controversé Mighty No.9 à tester sur Wii U, là j’ai pas de première impression à vous faire donc débrouillez-vous ! 😘

Jeux Du Mois

Les rentrées de ce mois et du mois dernier. On est sage et c’est tant mieux !

Avec tous ces jeux qui me bouffent mon temps j’ai un peu perdu le goût aux achats, c’est la raison pour laquelle je n’ai pas sorti mon vlog mensuel et c’est pas plus mal : j’ai une tonne de jeux à faire, autant se concentrer sur eux. J’ai tout de même récupéré quelques excellents titres que je ne manquerai pas d’essayer quand j’aurai renoncé à cette chose surfaite que l’on appelle le sommeil !

Et vous ? Vous jouez à quoi ? Vous allez bien ? Vous donnez des nouvelles à vos proches ? Vivement un peu plus d’activité ici ! Promis après ce billet je réfléchi aux autres ! ☺

le meyeur

Page 1 sur 143

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén